Retour

Emplettes et petits plaisirs dans les marchés de Montréal

La saison des marchés publics du Québec est ouverte! Bien qu'ils connaissent un regain de popularité ces dernières années, les marchés ont toujours eu la cote chez nous. En ce 375e anniversaire de la métropole, revoyez les Montréalais faire leurs emplettes aux marchés Atwater, Jean-Talon, Bonsecours et à la place Jacques-Cartier.

Bien que les supermarchés permettent à présent de s’approvisionner en fruits et légumes locaux, les marchés publics continuent d’offrir une expérience différente. Le marché, c’est un point de rencontre entre la ferme et la ville, la possibilité d’échanger avec les producteurs et, surtout, de trouver en abondance des denrées fraîches.

Dans ce montage de nos archives des années 20 et 50, vous aurez peine à reconnaître nos marchés montréalais, mais vous retrouverez tous ces petits plaisirs associés à une visite au marché. Des étals plus ou moins organisés qui offrent de petits paniers portionnés de concombres et de haricots, de longues bottes de radis et d’oignons et des fruits dans de petits sacs de papier.

Dans ce foisonnement, une faune bigarrée se côtoie. Certains flânent, d’autres semblent en grande discussion, la pipe à la main, alors qu’une mère de famille règle rapidement sa transaction et ramène ses enfants au pas. Pourtant, il y a tant à découvrir pour les tout-petits : des lapins qu’on peut caresser à travers des cages, les poules qu’on récupère les pattes en l’air et la pinte de lait frais qu’on peut acheter dans un autre kiosque.

Nul doute, les marchés publics se sont transformés au fil des ans. Mais fort heureusement, ils persistent et sont même de plus en plus nombreux aux quatre coins du Québec d’aujourd’hui.

Notez qu’une musique a été ajoutée à ces archives silencieuses.

Suivez-nous sur la page Facebook Les Archives de Radio-Canada

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine