Retour

Eugenie Bouchard éliminée à Wimbledon, la championne en titre aussi

C'est l'Eugenie Bouchard des bons jours que le public britannique a vue jeudi, au deuxième tour à Wimbledon. Mais la plus forte des deux a été l'Australienne Ashleigh Barty, tête de série no 17, qui l'a emporté en deux manches de 6-4 et 7-5.

Bouchard, finaliste à l'All England Club en 2014, a montré une belle force de caractère. Mais il lui a manqué une touche de finition et un brin de confiance dans les échanges importants.

Sa force de caractère, on l'a vue au 10e jeu de la première manche, quand elle a sauvé trois balles de manche avant de céder en 37 minutes. Le seul 10e jeu a duré plus de 10 minutes.

Barty n'a rien pu faire au début de la deuxième manche face à la hargne de la Canadienne.

Cette dernière a changé de tactique dans la deuxième manche (12 fois contre 4 en première manche) en montant plus au filet, et a brisé rapidement le service de son adversaire pour mener 5-2.

Bouchard a eu une balle de manche, mais n'a pas pu conclure.

Et le vent a tourné

À 3-5, Barty a commencé à lâcher ses coups et à donner plus de fil à retordre à sa rivale qui a perdu l'avantage. La Canadienne a commencé à se défendre, plutôt qu'attaquer. Et la confiance l'a quittée.

L'Australienne a brisé le service de Bouchard pour revenir à 4-5 et égaliser ensuite à 5-5.

Retrouvant tous ses atouts, Barty a été patiente et précise sur le service de Bouchard au 11e jeu, notamment sur sa balle de bris parfaitement convertie grâce à un amorti de revers.

Bouchard, avec l'énergie du désespoir, a sauvé quatre balles de match avant de s'incliner.

Ashleigh Barty a remporté en 1 h 31 min cette bataille entre deux anciennes championnes juniors à l'All England Club (l'Australienne a été titrée en 2011, Bouchard en 2012).

« Quelques jeux ont été très disputés, a expliqué Bouchard. À 3-5, j'aurais dû prendre un peu mon temps, et me concentrer à mieux servir. Mais j'essayais d'attaquer, et elle a répondu avec de très bons coups, des coups difficiles à retourner. J'ai donné tout ce que j'avais »,a-t-elle affirmé.

Bouchard a terminé le match avec 5 as et une seule double faute. Elle a amassé 23 coups gagnants contre seulement 14 erreurs directes. Barty a obtenu 9 as, commis 5 doubles fautes et inscrit 27 coups gagnants contre 19 erreurs directes.

« Ça fait du bien d'aligner des victoires. C'est certain que c'est un pas dans la bonne direction, a réagi Bouchard. Je suis en santé. Je me sens en bonne forme, enfin. Et là, je vais jouer le plus souvent possible, pas mal à chaque semaine. »

Rappelons qu'Eugenie Bouchard avait accédé au tableau principal de ce tournoi du grand chelem en remportant ses trois matchs de qualification.

Au premier tour, elle avait vaincu la Britannique Gabriella Taylor en trois manches.

Avec un entraîneur tourné vers l'avenir

Depuis avril, Eugenie Bouchard fait confiance à l'entraîneur Robert Lansdorp. L'homme de 80 ans a roulé sa bosse. Il a travaillé avec Maria Sharapova, Tracy Austin, Lindsay Davenport et Pete Sampras.

Lansdorp explique qu'il n'a jamais parlé avec Eugenie Bouchard de ses succès passés.

« Je n'ai jamais amené ce sujet dans nos conversations, a-t-il indiqué à wtatennis.com avant la défaite de sa protégée contre Ashleigh Barty. Car, honnêtement, je m'en fiche. Je ne regarde pas en arrière. Je préfère voir l'athlète telle qu'elle est aujourd'hui, et tenter d'améliorer son jeu d'aujourd'hui.

« Elle a trouvé réconfort dans le fait que j'ai confiance en elle, et je vois des choses à améliorer dans son jeu, a poursuivi M. Lansdorp. Je sais comment lui permettre de taper la balle mieux et de façon constante. »

« Je ne la suis pas dans les tournois pour la gloire. Je sens que je peux l'aider. Si je ne peux pas, j'arrêterai. Si elle devient no 1, j'arrêterai aussi, car mon travail sera terminé », a-t-il conclu.

Exit Muguruza

La tenante du titre et 3e joueuse mondiale, Garbine Muguruza, a été battue 5-7, 6-2 et 6-1 par la Belge Alison Van Uytvanck, 47e au classement de la WTA.

L’Espagnole de 24 ans est la quatrième joueuse du top 5, après la Danoise Caroline Wozniacki (2e), l'Américaine Sloane Stephens (4e) et l'Ukrainienne Elina Svitolina (5e), à quitter le tournoi avant le troisième tour.

Seule la numéro un mondiale, Simona Halep, est encore en lice dans ce groupe.

La Roumaine s'est adjugé 10 jeux consécutifs en route vers une victoire de 7-5 et 6-0 contre Zheng Saisai au deuxième tour.

Le dos au mur en première manche, en retard 5-3, la reine de la WTA a brisé sa rivale chinoise et n'a plus eu à regarder par-dessus son épaule.

Halep (no 1) a remporté son premier titre majeur à Roland-Garros en juin.

La Roumaine affrontera maintenant la Taïwanaise Taïwanaise Hsieh Su-wei, 48e joueuse mondiale.

En double, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire chinoise Xu Yifan (no 6) ont réussi leur rentrée à Londres. Le tandem a éliminé l'Américaine Alison Riske et l'Ukrainienne Olga Savchuk 6-7 (5/7), 6-2 et 10-8.

Autres résultats de 2e tour :

  • Su-Wei Hsieh (TPE) bat Lara Arruabarrena (ESP) 6-3, 6-3
  • Dominika Cibulková (SVK) bat Johanna Konta (GBR/no 22) 6-3, 6-4
  • Elise Mertens (BEL/no 15) bat Sachia Vickery (USA) 6-1, 6-3
  • Vitalia Diatchenko (RUS) bat Sofia Kenin (USA) 6-4, 6-1
  • Daria Gavrilova (AUS/no 26) bat Samantha Stosur (AUS) 6-4, 6-1
  • Aliaksandra Sasnovich (BLR) bat Taylor Townsend (USA) 6-0, 6-4
  • Anett Kontaveit (EST/no 28) bat Jennifer Brady (USA) 6-2, 7-6 (7/4)
  • Darya Kasatkina (RUS/no 14) bat Yulia Putintseva (KAZ) 6-2, 6-3
  • Angelique Kerber (GER/no 11) bat Claire Liu (USA) 3-6, 6-2, 6-4
  • Naomi Osaka (JPN/no 18) bat Katie Boulter (GBR) 6-3, 6-4
  • Carla Suárez (ESP/no 27) bat Sara Sorribes (ESP) 6-4, 6-1
  • Belinda Bencic (SUI) bat Alison Riske (USA) 1-6, 7-6 (12/10), 6-2
  • Barbora Strýcová (CZE/no 23) bat Lesia Tsurenko (UKR) 6-1, 6-4
  • Katerina Siniaková (CZE) bat Ons Jabeur (TUN) 5-7, 6-4, 9-7

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine