Retour

« Faire un top 10 en qualification, c'est phénoménal » - Claire Williams

Claire Williams dresse un bilan positif du début de saison de Lance Stroll.

La directrice générale de l'équipe britannique a donné son point de vue durant le week-end du Grand Prix de Bahreïn.

« Je ne suis pas nerveuse à regarder Lance en piste, explique-t-elle. Je l'ai déjà été à regarder d'autres pilotes débutants. J'ai très hâte de voir comment il arrivera à progresser cette saison.

« On constate ses progrès. Il apprend de ses erreurs, affirme-t-elle dans un entretien publié sur le site officiel du championnat. Il doit se donner du temps, et ne pas trop en faire.

« Une carrière ne se bâtit pas sur un tour rapide en essais libres, mais sur un apprentissage continu. Il a déjà beaucoup de pression sur les épaules, il n'a que 18 ans, et il s'en sort très bien, constate la dirigeante. Je suis vraiment fière de lui. »

« D'avoir réussi à faire un top 10 en qualification (Q3), avec le peu de temps de piste qu'il a eu, c'est phénoménal », estime-t-elle.

Claire Williams a constaté que Lance Stroll avait le profil, avec sa personnalité et son charisme, pour attirer une nouvelle génération d'amateurs nord-américains, notamment par les réseaux sociaux.

« Lance nous apporte d'abord son talent, avant le reste, rétorque Claire Williams à la question du soutien financier que le clan Stroll apporte à l'équipe.

« Tout pilote qui veut faire de la F1 doit avoir du soutien. Il ne faut pas être naïf au point de penser que ça ne joue pas dans la balance », affirme-t-elle.

Lance Stroll a clairement beaucoup d'atouts. Il lui reste à confirmer en course.

« Bien sûr, nous voulons qu'il marque de gros points pour nous, explique Claire Williams.

« Mais quand vous prenez la décision d'engager un pilote débutant, vous ne pouvez pas vous attendre à ce qu'il nous donne le même nombre de points qu'un pilote vétéran qui a 16 saisons d'expérience. »

Felipe Massa a déjà marqué 16 points après trois courses.

La directrice générale de l'équipe britannique donne au Québécois la saison pour trouver ses marques, mais lui demande de marquer des points en 2017.

« Je n'ai aucun doute que quand il finira ses courses, il marquera des points. Je m'attends d'ici la fin de la saison à ce qu'il soit aussi performant en course qu'en qualification, précise madame Williams.

« Qu'il soit constant, et qu'il nous rapporte un nombre raisonnable de points, précise-t-elle prudemment. Je lui souhaite un podium, ce serait fantastique, mais je ne veux pas rajouter de poids sur ses épaules », a-t-elle conclu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine