Retour

Feist, Charlotte Cardin et Tony Allen au Festival de jazz de Montréal cet été

Feist, Charlotte Cardin et Tony Allen font partie des artistes qui donneront plus de 150 concerts au 38e Festival international de jazz de Montréal cet été.

L’événement annuel, qui aura lieu du 28 juin au 8 juillet, a présenté sa programmation mardi.

La chanteuse canadienne Feist se produira à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts le 4 juillet, avec les chansons de son nouvel album, Pleasure, entre autres.

Charlotte Cardin illuminera le Métropolis les 30 juin et 1er juillet, et le légendaire batteur Tony Allen livrera un hommage au maître du hard bop Art Blakey le 8 juillet au Monument-National.

Au cours des derniers mois, le FIJM avait annoncé le retour d’UZEB (29 juin, Wilfrid-Pelletier), le concert du film La La Land (2 juillet, Wilfrid-Pelletier), de Bob Dylan (30 juin, Centre Bell) et de King Crimson (3 juillet, Wilfrid-Pelletier).

Éclectisme au menu à Wilfrid-Pelletier

Rock, électro, blues, soul, les mélomanes de tous horizons auront le choix cette année au festival.

Le 30 juin, les amateurs de blues seront ravis d’assister au programme mettant en vedette Buddy Guy, Charlie Musselwhite et le duo Steve Hill et Matt Andersen. Le lendemain, place aux sons downtempo, lounge, trip hop et dub du duo américain Thievery Corporation.

Le 5 juillet, deux chanteuses énergiques, Melissa Etheridge et Joss Stone, soulèveront certainement la foule à Wilfrid-Pelletier.

La nostalgie soul et funk des années 1970 s’invitera le temps d’une soirée le 6 juillet avec le programme double The O’Jays et The Four Tops.

Bobby Bazini (7 juillet) et Pink Martini (8 juillet) sont également au programme.

Un peu plus jazz au Théâtre Maisonneuve et à la Maison symphonique

Le Robert Glasper Experiment (29 juin), The Stanley Clarke Band (3 juillet) et le programme double Arturo Sandoval et Jane Bunnett & Maqueque (5 juillet) formeront une assise jazz plutôt solide dans ce segment.

Le concert des rois du flamenco et de la salsa The Gipsy Kings, Nicolas Reyes et Tonino Baliardo le 1er juillet, celui des Barr Brothers, qui s’intègre aux sons maliens de Bassekou Kouyaté & Amy Sacko (7 juillet), et la prestation de Matt Holubowski (8 juillet) offriront d’autres choix aux divers amateurs.

Le super groupe HUDSON, formé du batteur Jack DeJohnette, du contrebassiste Larry Grenadier, du claviériste John Medeski et du guitariste se produira à la Maison symphonique le 30 juin.

Toujours dans la même salle, le pianiste Tigran Hamasyan et le saxophoniste Colin Stetson seront en concert le lendemain.

Hip-hop et pop au Métropolis et au Club Soda

Le rappeur américain Joey Bada$$ livrera les chansons de son troisième album le 5 juillet au Métropolis.

Les groupes canadiens The Strumbellas et Whitehorse y seront réunis dans un programme double le 6 juillet.

D’autres Canadiens seront en vedette, dont Ron Sexmith, le 2 juillet à 18 h au Club Soda, et les pionniers de l’électro-pop au Canada Men Without Hats, le 2 juillet à 22 h.

Enfin, la formation québécoise Groenland sera au Métropolis le 7 juillet, KROY, le 6 juillet à 22 h au Club Soda, et la chanteuse inuite Tanya Tagaq s'y produira le lendemain à la même heure.

D’autres concerts

Le Festival international de jazz de Montréal accueillera Harry Manx, avec le Quatuor esca, au Monument-National le 7 juillet.

The Bad Plus, le trio jazz au son très marqué par le rock, sera en résidence au Gesù. Il présentera It’s hard, son dernier disque, le 29 juin, en concert avec le saxophoniste Rudresh Mahanthappa le 30 juin, et avec le guitariste new-yorkais Kurt Rosenwinkel le 1er juillet.

Dans la série de concerts au Gesù à 22 h, retenons les prestations du guitariste Bill Frisell en duo avec le contrebassiste Thomas Morgan le 2 juillet, et du Lorraine Desmarais trio qui interprétera Bill Evans le 7 juillet.

Enfin, L’Astral accueillera les prestations du pianiste Daniel Clarke Bouchard (29 juin), de Christine et Ingrid Jensen avec Ben Monder (30 juin) et d’Andrea Lindsay (2 juillet).

Plus d'articles

Commentaires