Retour

Fin de la grève des chauffeurs d'autobus chez Transdev

La grève des chauffeurs d'autobus du transporteur Transdev, dans les Basses-Laurentides, aura été de courte durée. Ils ont débrayé au moment où une entente de principe intervenait entre leur syndicat et l'employeur.

Les syndiqués affiliés aux Teamsters Canada ont accepté l'entente de principe dans une proportion de 90 % et ils seront au travail demain matin. Le retour à la maison, aujourd'hui, des usagers du Conseil intermunicipal de transport (CIT) s'annonce toutefois difficile, car le service de transport en commun sera toujours perturbé par l'absence des chauffeurs de Transdev.

Les usagers dans les villes de Sainte-Thérèse, Bois-des-Filion, Saint-Jérôme, Mirabel, Blainville, Sainte-Anne-des-Plaines, Boisbriand, Rosemère, Lorraine et Terrebonne ont dû consulter le site Internet de la société de transport pour connaître les circuits affectés par la grève. Le CIT a réussi à maintenir la moitié du service d'autobus, mais il a dû suspendre la desserte de certains circuits.

« Nous avons un service alternatif qui est offert par un autre transporteur privé, mais ce n'est pas le service complet, c'est un service réduit », a mentionné la directrice générale du CIT, Nicole Houle. « Trouver 60 autobus d'une journée à l'autre, c'est difficile, a-t-elle souligné, mais le CIT a tout mis en oeuvre pour que le service soit affecté le moins possible. »

Les syndiqués ont maintenu leur grève en dépit de l'entente de principe intervenue au cours de la nuit. Ils attendaient de prendre connaissance de l'entente et de se prononcer sur celle-ci avant de retirer leurs moyens de pression.

M. Lacroix a précisé que le rattrapage salarial et les clauses normatives étaient les pierres d'achoppement de la négociation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine