Retour

Formule E : des batteries au lithium performantes et moins polluantes

Pour atteindre des vitesses de pointe de plus de 200 km/h et rouler pendant 50 minutes, les voitures de formule E sont équipées d'une batterie au lithium extrêmement performante, qui pèse plus de 300 kilos.

Cette technologie présente toutefois un défi majeur : entre deux courses, il faut charger une vingtaine de batteries avec un minimum d’impact sur l’environnement.

« C'est sûr qu'au niveau stratégie, au niveau puissance, pour rallier le fil d'arrivée, c'est important d'avoir une batterie qui va être constante pendant tout le long de l'épreuve. C'est vraiment le cœur du véhicule », a déclaré Jean-Sébastien Sauriol, pilote professionnel.

La formule E, qui amorce vendredi ses activités à Montréal, utilise une énorme génératrice au diesel modifiée, avec une capacité de desservir 2000 maisons. Cette génératrice est utilisée sans diesel.

« C'est une génératrice au diesel standard qu'on a convertie pour fonctionner avec de la glycérine, un produit qui brûle très bien et qui, comparativement au diesel, pollue très peu », a expliqué Sandy Welch, d’Aquafuel Research.

La glycérine est un sous-produit de l'industrie des biocarburants qu'on utilise depuis une dizaine d'années, surtout en Europe.

Ses avantages sont nombreux, selon M. Welch. C’est un produit inodore, biodégradable, non toxique, qui produit 98 % moins d'émissions d'oxyde de carbone et de particules fines que le diesel.

En fin de course, avec un seul générateur, il est possible de recharger proprement toutes les voitures en moins d'une heure.

Andrew Williams, PDG de DHL, abonde dans le même sens : « Nos technologies doivent être efficaces, durables et la formule E est le partenaire idéal pour permettre de développer des produits qui seront un jour utilisés par toute l'industrie automobile. »

En revanche, déplacer les 450 tonnes de matériel nécessaires pour une seule course fait augmenter l'empreinte environnementale de la formule E. Mais c'est là un autre défi auquel les grands patrons de la course promettent de s'attaquer à l’avenir.

Avec des informations de Normand Grondin

Plus d'articles

Commentaires