Retour

Formule E : une compensation offerte aux commerçants qui devront retirer leur terrasse

Devant la grogne des commerçants de la rue Ontario qui se voient obligés de démonter leur terrasse durant le Championnat de Formule E qui se tiendra dans le centre-ville, Montréal a décidé de leur offrir une compensation financière.

C’est ce qu’a annoncé la Ville jeudi après-midi, après qu’un regroupement de commerçants, dont font partie la Station Ho.st, le Cheval Blanc, le Grill Barosso et Volvox Sport, eut dénoncé une façon de faire « un peu cavalière ».

Les autorités ont demandé au promoteur de l’événement, Montréal c’est électrique (MCE), de rembourser les frais de démontage, d’entreposage et de réinstallation des terrasses de la rue Ontario Est, entre la rue Berri et l'avenue Papineau.

« Sur présentation de factures à MCE, les commerçants pourront se prévaloir de cette mesure jusqu'à un maximum de 2000 $ », peut-on lire dans le communiqué de l’arrondissement de Ville-Marie, qui rappelle aussi que « les usages de type privatif sur le domaine public sont un privilège ».

Or, pour Frédéric Cormier, propriétaire de la microbrasserie Station Ho.st, c’est trop peu, trop tard.

M. Cormier estime qu’il perdra de 20 000 $ à 30 000 $, la terrasse attirant la majorité de la clientèle durant la saison estivale.

En plus de devoir démonter leur terrasse du 27 juillet au 3 août, les commerçants touchés craignent de perdre des clients en raison de l’interdiction formelle de se stationner des deux côtés de la rue Ontario du 27 juillet au 2 août.

Questionnée sur l’avis envoyé le 6 juillet aux commerçants, alors que l’événement est annoncé depuis un an, la Ville répond que la rue Ontario « constituera un chemin de remplacement est-ouest » important, en raison de la fermeture du boulevard René-Lévesque Est et de la piétonnisation de la rue Sainte-Catherine Est.

« L’axe de mobilité de la rue Ontario Est sera notamment utilisé par les services d’urgence », écrit Anik de Repentigny, chargée de communication à la Ville de Montréal.

Des citoyens ont aussi exprimé leurs craintes quant à la tenue de cet événement et les impacts de ce dernier sur le voisinage, notamment au niveau de la sécurité et de la mobilité. Le groupe « Formule Euh » a été créé sur Facebook, dénonçant un « cauchemar pour les résidents et les commerçants du quartier ».

Avec les informations de Julie Marceau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine