Retour

Fortin et Bujold en demi-finales, Veyre plie bagage

Ariane Fortin et Mandy Bujold ont remporté leurs combats en quarts de finale, tandis que Caroline Veyre a été éliminée lundi, à Buenos Aires, aux qualifications olympiques continentales. Chez les hommes, David Gauthier a atteint le carré d'as.

Fortin, deuxième favorite de la catégorie des moins de 75 kg, a eu raison de la Vénézuélienne Francelis Dilmar Carmona Paez par décision unanime 3-0. Pour décrocher son laissez-passer olympique, la pugiliste de Québec devra y remporter la victoire et accéder à la finale.

Bujold a aussi gagné son premier duel en quarts de finale chez les moins de 51 kg. La Franco-Ontarienne a battu l'Argentine Clara Lescurat 3-0. Comme Fortin, Bujold devra maintenant remporter sa demi-finale pour estampiller son passeport olympique.

Pour Caroline Veyre, première tête de série chez les moins de 60 kg, son tournoi a été de courte durée. Elle s'est inclinée 3-0 à son tout premier combat devant l'Américaine Mikaela Joslin Mayer. La Montréalaise devait gagner la médaille d'or dans sa catégorie pour s'assurer une participation à Rio. Veyre aura une dernière occasion d'aller au Brésil aux Championnats du monde à Astana, au Kazakhstan, du 19 au 27 mai.

David Gauthier en demi-finale

Le rêve olympique du pugiliste québécois David Gauthier est toujours en vie.

En action chez les moins de 60 kg, le boxeur de Saint-Jean-sur-Richelieu a voulu montrer dès le début de la semaine qu'il ne se laisserait pas marcher sur les pieds. Il a remporté par décision unanime des juges (3-0) son duel contre l'Uruguayen Eduardo Estela.

« La glace est brisée. J'avais un adversaire un peu difficile, mais je suis content de mon combat. Ce n'était pas facile, mais mon plan a fonctionné. La stratégie était de ne pas prendre de coups pour rien et d'utiliser mon jab. Mes gros atouts étaient ma vitesse, mes déplacements, le plus important en boxe », a indiqué le Québécois.

Maintenant que le coup d'envoi de cette semaine importante a été donné, David Gauthier se sent plus prêt que jamais à franchir les prochaines étapes. « Le premier combat est toujours plus stressant. Les gars essaient toujours de se montrer intimidants à l'entraînement du début de la semaine. Les nuits sont plus courtes parce que je suis presque en train de faire mon combat quand j'essaie de dormir. »

Mercredi, le périple du représentant de l'unifolié se poursuivra face à Jaime Munoz, du Panama. « J'ai regardé son combat du jour. Il semble moins bon que l'Uruguayen que j'ai affronté, mais il n'est pas à prendre à la légère non plus », a dit Gauthier.

Pour confirmer sa place aux Jeux olympiques de Rio, le boxeur doit se classer parmi les trois premiers de sa catégorie. Les deux athlètes vaincus en demi-finales seront convoqués sur le ring pour déterminer la troisième place et le vainqueur d'un laissez-passer vers le Brésil.

Plus d'articles

Commentaires