Gaël Monfils (no 15) a pris le contrôle du central du stade Uniprix, lundi soir, pour accéder aisément au deuxième tour de la Coupe Rogers à Montréal.

Le Français, 20e raquette mondiale, a signé une victoire convaincante en deux manches de 6-3 et 6-1 sur l'Italien Fabio Fognini, classé 27e à l'ATP. Le match n'a duré que 63 minutes.

Après un début de match où l'on multipliait les égalités, Monfils a creusé le premier écart avec un bris de service dès le troisième jeu.

Le Français a non seulement maintenu cette avance, mais il en rajouté avec un second bris pour clore la manche initiale. En dépit d'un maigre taux de 50 % de premières balles de service, Monfils a inscrit des points sur 87 % d'entre elles (14/16).

Visiblement ébranlé, Fognini a amorcé la deuxième manche du mauvais pied et a laissé son rival s'emparer des quatre premiers jeux. Le mal était fait. Visiblement ennuyé par une blessure au poignet droit, et avec 26 % de premières balles de service réussies, l'Italien n'allait pas s'en remettre.

Monfils mène maintenant la série de face-à-face contre Fognini 4 victoires à 3.

L'acrobatique Français aura comme prochain adversaire le Luxembourgeois Gilles Muller, tombeur du Canadien Philip Bester en deux manches de 6-2 et 6-3. Monfils et Mulller s'affronteront pour la première fois de leur carrière.

La pluie est ensuite venue gâcher la soirée française. Le match entre Jo-Wilfried Tsonga (no 10) et le Croate Borna Coric, 36e au monde, a été interrompu au moment où Tsonga menait 2-1 en première manche.

Après une attente de 90 minutes pour assécher le terrain, les efforts des organisateurs ont été anéantis par une nouvelle averse.

Et la journée de mardi ne s'annonce guère plus réjouissante à ce chapitre...

Peliwo y a cru

Filip Peliwo a subi un revers en trois manches au premier tour, mais le Canadien n'a pas à rougir de sa performance.

Classé 526e à l'ATP, Peliwo en a donné pour son argent à l'Ukrainien Sergiy Stakhovksy, 60e mondial, malgré un revers de 6-1, 5-7 et 6-2.

Stakhovksy, un vétéran de 29 ans qui a pour principal fait d'armes l'élimination de Roger Federer au deuxième tour à Wimbledon en 2013, se dirigeait vers un gain facile en deux manches.

Mais c'était avant que le pugnace Vancouvérois, mené 2-5, n'enlève cinq jeux consécutifs pour forcer la tenue d'une manche décisive.

Peliwo n'a cependant pas été en mesure de maintenir le rythme pour gagner un rendez-vous avec Rafael Nadal, 7e tête de série, sur le court central.

Peliwo, 21 ans, avait atteint le deuxième tour en 2013 grâce à un succès surprise contre le Finlandais Jarkko Nieminen.

De son côté, Milos Raonic connaît maintenant l'identité de son adversaire pour le deuxième tour. Il s'agira du géant croate Ivo Karlovic (2,1 m/6 pi 11 po), tombeur du Polonais Jerzy Janowicz 6-4 et 7-6 (8/6).

L'Ontarien, détenteur d'un laissez-passer pour le tour initial, avait eu le dessus lors du seul duel entre les deux puissants serveurs, en huitièmes de finale du tournoi de Bangkok en 2012. 

En double, le Britannique Andy Murray a uni ses efforts à l'Indien Leander Paes pour vaincre le Français Jérémy Chardy et le Sud-Africain Kevin Anderson 6-3 et 6-1 au premier tour.

Autres résultats de 1er tour :

  • Thomaz Bellucci (BRA) bat Pablo Cuevas (URU) 7-6 (7/4), 4-6, 7-6 (7/4)
  • Gilles Simon (FRA/no 9) bat Andreas Seppi (ITA) 6-2, 6-4
  • Ivo Karlovic (CRO) bat Jerzy Janowicz (POL) 6-4, 7-6 (8/6)
  • Sam Querrey (USA) bat Martin Klizan (SVK) 6-3, 6-3
  • Donald Young (USA) bat Denis Kudla (USA) 6-3, 6-4
  • Leonardo Mayer (ARG) bat Hyeon Chung (KOR) 6-3, 6-4
  • Tommy Robredo (ESP) bat Feliciano López (ESP) 6-3, 3-6, 6-3
  • Bernard Tomic (AUS) bat Joao Sousa (POR) 6-3, 6-3

Plus d'articles

Commentaires