Retour

Gala annulé : Juste pour rire souhaitait offrir « une plateforme » aux femmes

Le Festival Juste pour rire a pris la décision, lundi, d'annuler son gala Juste féminin prévu l'été prochain, après le tollé qu'a soulevé son annonce la semaine dernière.

Le festival d'humour présentera six galas, l'été prochain, reflétant les différents styles d'humour pratiqués, tels que l'humour engagé, l'humour absurde et le stand-up. L'idée d'y inclure une soirée consacrée à l'humour féminin (Juste féminin) a été dénoncée, notamment dans les pages du quotidien La Presse, par des acteurs du milieu qui considèrent que le festival fait fausse route en considérant l'humour féminin comme un style artistique.

En entrevue avec Katerine Verebely à l'émission Gravel le matin, Gilbert Rozon, président et fondateur du Festival Juste pour rire, s'est dit « attristé » par l'abandon du gala.

Ça m'attriste un peu, parce que l'idée était que les femmes utilisent ça pour avoir une plateforme. Mais à partir du moment où ça crée de la controverse et que tout le monde n'est pas à l'aise, je ne vais pas me battre contre le vent, ça ne me donne absolument rien.

Gilbert Rozon

L'événement Juste féminin, dont l'identité de l'animatrice n'avait pas encore été dévoilée, devait conclure la série des galas le 23 juillet.

« On en tire des leçons, et j'imagine qu'il y a quelque chose là-dedans qu'il faut retenir comme message », ajoute-t-il.

Des animatrices qui brillent par leur absence

Pour l'instant, aucun des cinq galas prévus dans la programmation du prochain Festival Juste pour rire ne sera animé par une femme. Des humoristes féminines participeront toutefois à différents numéros dans ces galas.

Gilbert Rozon affirme qu'il s'agit d'un simple conflit d'horaire, aucune humoriste féminine n'étant disponible pour animer un gala.

Juste pour rire n'a pas encore annoncé le titre du gala qui remplacera l'événement Juste féminin.

Au cours des dernières années, le festival a exploré dans ses galas différents thèmes, dont les obsessions, les têtes de Turc des Québécois, les sept péchés capitaux et les rivalités.

Plus d'articles

Commentaires