Le Tricolore a été privé d'une troisième victoire de suite et Alex Galchenyuk a été écarté de la feuille de pointage, samedi soir, dans une défaite de 4-1 contre le Wild du Minnesota, au Centre Bell.

Alors qu'on était en droit de s'attendre à ce que Galchenyuk éblouisse ses partisans, il a été plutôt invisible tout au long de la rencontre. Le numéro 27, qui avait inscrit deux buts à chacune de ses trois dernières rencontres, n'a obtenu aucune bonne chance de marquer et a amassé deux tirs au filet.

Il faut dire que le Tricolore jouait en l'absence de plusieurs joueurs de taille, dont P.K. Subban, victime d'une blessure au cou jeudi dernier contre les Sabres de Buffalo. Les noms de Lars Eller et de Stefan Matteau s'ajoutaient également à ceux de Carey Price, Brendan Gallagher et plusieurs autres sur la liste des blessés.

Même s'il n'a pas toujours pu compter sur ses défenseurs, Mike Condon n'a pas été particulièrement brillant devant le filet du Canadien. En première période, le numéro 39 a cafouillé hors de son demi-cercle en envoyant le disque directement sur le bâton de Nino Niederreiter, qui a ouvert la marque à 10:52 en tirant dans une cage béante.

Mark Barberio a récolté l'unique but des Montréalais, en première période. Bien placé près du filet, il s'est emparé du retour de lancer de Sven Andrighetto et a glissé le disque entre les jambes de Devan Dubnyk pour niveler la marque 1-1. Max Pacioretty a également obtenu une passe.

Le Canadien a semblé particulièrement désorienté sur le deuxième but du Wild. Matt Dumba a envoyé une passe qui a fait la largeur du territoire en direction de Mikael Granlund, qui n'a eu aucun problème à battre Condon du côté de la mitaine à 13:20 du premier engagement.

Granlund a été l'artisan du malheur du Bleu-blanc-rouge. L'attaquant de 24 ans a également inscrit le troisième but du Wild. Il a fait scintiller la lumière deux fois dans le même match pour la première fois de sa carrière. Lors d'un avantage numérique des visiteurs, Marco Scandella a décoché un tir de la ligne bleue que Condon, gêné par Niederreiter, n'a pu maîtriser. Granlund s'est emparé de la rondelle et a marqué pour la deuxième fois de la soirée à la gauche du gardien.

Erik Haula a scellé l'issue du match en marquant le quatrième but des siens dans un filet désert.

Cette victoire a une signification particulière pour Mikko Koivu. Le capitaine du Wild célèbre son 33e anniversaire avec un triomphe, le premier de son équipe depuis 2009 au Centre Bell.

Pour leur prochain match, les hommes de Michel Therrien accueilleront les Panthers de la Floride au Centre Bell, mardi.

Plus d'articles

Commentaires