Retour

Galchenyuk malade, Schlemko à Laval, mais pas Streit

Le Canadien a envoyé David Schlemko à son club-école de Laval pour que le défenseur retrouve la forme avant de revenir à Montréal. Alex Galchenyuk, lui, ne s'est pas entraîné vendredi en raison d'une grippe. Quant à Mark Streit, non réclamé au ballottage, il ne se rapportera pas au Rocket.

Schlemko, attendu avec impatience dans l'entourage du CH, disputera vraisemblablement au moins un match avec le Rocket qui affronte les Devils de Binghamton vendredi soir.

À l'entraînement, Claude Julien a conservé les mêmes combinaisons offensives et défensives, Jacob De La Rose prenant la place laissée vacante par Galchenyuk.

L'entraîneur a mis l'accent sur l'avantage numérique afin de relancer ses unités spéciales, toujours blanchies en 14 occasions depuis le début de l'année.

La première unité était maintenant composée de deux défenseurs à la pointe plutôt que de quatre attaquants et un arrière.

Victor Mete et Shea Weber étaient à la ligne bleue à cinq contre quatre, épaulés en avant par Max Pacioretty, Artturi Lehkonen et Jonathan Drouin.

Streit ne trouve pas preneur

Par ailleurs, aucune formation n'a réclamé Mark Streit, dont le nom avait été soumis au ballottage jeudi.

Julien ne connaissait pas ses intentions au moment de son point de presse.

« Mark est un excellent vétéran qui a connu une bonne carrière dans la Ligue nationale, a déclaré Julien. S'il se présente à Laval, ça ne veut pas dire qu'on ne le reverra pas ici non plus. Un vétéran comme lui a droit d'étudier les options qui s'offrent à lui. Pour l'instant, je pense qu'on va être respectueux de ce côté-là. »

En fin d'après-midi, il a été possible d'apprendre que Streit voulait se donner la fin de semaine pour évaluer les différentes options qui s'offrent à lui. Pour cette raison, il a choisi de ne pas se rapporter au Rocket.

Parmi les scénarios plausibles, les deux parties pourraient accepter d'annuler le contrat de Streit, qui aurait alors le loisir d'aller jouer avec l'équipe de son choix. Du coup, il pourrait même retourner en Suisse, ce qui lui donnerait l'occasion de prendre part aux prochains Jeux olympiques, en février.

Après la visite des Maple Leafs, le Tricolore reprendra l'action mardi soir pour le premier de trois matchs en quatre soirs en Californie, à commencer par les Sharks à San José.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine