Retour

Gallagher se lève et le Canadien remporte son premier match de la saison

Inspiré par les élans offensifs de Brendan Gallagher et le brio d'Al Montoya devant son filet, le Canadien a vaincu les Sabres 4-1, jeudi, à Buffalo. 

Le Tricolore a démarré le match en lion contre une équipe privée de plusieurs de ses piliers et qui semblait à court de réponses aux assauts répétés des visiteurs.

Gallagher a inscrit le premier but de la saison du CH à la 12e minute.

Son tir du poignet, décoché près de la ligne bleue et en apparence peu menaçant, a fait mal paraître le gardien Robin Lehner. 

À l'autre bout de la patinoire, Al Montoya a eu tout son temps pour prendre ses aises devant le filet de sa nouvelle équipe. Il a dû attendre à la huitième minute pour enfin réaliser un premier arrêt. Mais le remplaçant de Carey Price a été plus occupé dans la deuxième moitié de la période.

Montoya a notamment frustré Evander Kane, parti en échappée durant un désavantage numérique. 

À propos de Price, le Tricolore a confirmé qu'il ne serait pas en mesure de rejoindre l'équipe à Ottawa parce qu'il est toujours incommodé par un virus.

Des Sabres tenaces

Sans les attaquants Jack Eichel et Kyle Okposo et le défenseur Dimitri Kulikov, les Sabres ont néanmoins réussi à donner espoir à leurs partisans.

Le deuxième but des Montréalais a cependant freiné leurs élans en début de deuxième période. Une poussée de Paul Byron, qui avait réussi à contourner le défenseur grâce à sa vitesse, a déstabilisé le gardien Lehner qui n'a pu immobiliser la rondelle. Torrey Mitchell, un ancien des Sabres, s'en est aussitôt emparé devant le filet pour creuser l'écart à deux buts dès la quatrième minute du deuxième vingt. 

À la manière et avec l'assurance d'un Carey Price, Montoya a repoussé les 21 tirs des Sabres pendant les 40 premières minutes. 

Dès la 23e seconde de la troisième période, Shea Weber, le joueur le plus utilisé par Michel Therrien (24 min 4 s), a écopé d'une première punition avec sa nouvelle équipe.

Les Sabres n'ont eu besoin que de 12 secondes en supériorité numérique pour enfin percer la muraille Montoya, qui bloqué 30 tirs. 

Matt Moulson l'a déjoué pendant qu'il avait le dos tourné après une passe savante de Sam Reinhart, posté derrière le filet. 

Weber a ensuite a été l'origine du troisième but du Canadien. Son tir de la ligne bleue a été dévié au passage par Gallagher qui ne déteste jamais se placer devant le filet. 

Arturri Lehkonen, un autre nouveau venu dans la formation, a fait sentir sa présence à mi-chemin en troisième période.

Le jeune attaquant finlandais, qui a tiré cinq fois sur Lehner, pensait même l'avoir surpris, mais il devra attendre pour son premier but dans la LNH. 

Andrew Shaw, qu'on n'avait pas tellement remarqué jusque-là, a inscrit le quatrième but des siens en 24 tirs. 

Mikhail Sergachev, qui vivait son baptême du feu dans la LNH à 18 ans, a été le défenseur dont les services ont été le moins requis (11:48).

Les Sabres, eux, retiennent leur souffle. Evander Kane est retourné péniblement au vestiaire après avoir chuté lourdement contre la rampe derrière le filet après une collision avec Alexei Emelin à la fin de la deuxième période. Il arrivait à peine à se tenir debout, soutenu par ses coéquipiers, à son arrivée au banc. Kane a été conduit à l'hôpital. 

Pour ajouter au malheur, les Sabres ont annoncé durant la soirée que Jack Eichel sera absent de six à huit semaines en raison d'une entorse à la cheville. Une guérison plus longue qu'anticipée. 

Le Canadien affrontera les Sénateurs samedi à Ottawa.

Plus d'articles