Retour

Grève dans 10 hôtels de Montréal et Québec

Ce sont finalement 10 hôtels, à Montréal et Québec, qui ont été touchés par une journée de grève de leurs travailleurs vendredi, puisqu'une autre entente de principe a été conclue au cours des dernières heures, cette fois à l'Hôtel Ritz-Carlton de Montréal.

Tous ces syndicats, affiliés à la Fédération du commerce de la CSN, se sont dotés d'un mandat de grève de 72 heures. La journée de vendredi a été la première de ces trois journées de grève.

Une centaine de syndiqués ont d'ailleurs participé à une fiesta mexicaine à la Place du Canada, à Montréal, vendredi midi, en compagnie du président de la CSN, Jacques Létourneau, du trésorier de la Fédération du commerce de la CSN, Michel Valiquette, et de la présidente du Conseil central du Montréal métropolitain, Dominique Daigneault.

« Tu te promènes à travers le Québec et tu réalises que partout, les hôtels sont pleins et tu bénéficies de la faiblesse du dollar. Il y a des secteurs où ça paie plus que d'autres. Dans l'hôtellerie, ça paie. Ça se répercute sur les négociations. Et les premiers règlements qui sont tombés en font foi avec des augmentations de salaire qui sont assez considérables », a souligné M. Létourneau au cours d'une entrevue.

Les hôtels touchés :

Région de Montréal

  • Hôtel des gouverneurs Place Dupuis
  • Hilton de Laval
  • Quality Suites de Pointe-Claire
  • Hôtel Bonaventure
  • Holiday Inn de Laval
  • Hôtel Lord Berri.

Région de Québec

  • Hilton
  • Delta
  • Hôtel Pur
  • Hôtel Classique

À Sherbrooke, les syndiqués de l'hôtel Quality se sont déjà dotés d'un mandat de grève générale illimitée, mais ils n'ont pas débrayé vendredi.

Salaires et indemnités en litige

Les principaux points en litige sont les salaires, les indemnités de vacances et de départ. Le syndicat se dit prêt à conclure une convention collective de quatre ans, plutôt que trois comme c'est généralement le cas, mais à condition que l'augmentation de salaire soit plus élevée pour cette quatrième année.

À ce jour, deux ententes de principe ont été conclues dans le cadre de cette négociation coordonnée, qui concerne 25 hôtels dans lesquels la CSN a des membres, dans l'ensemble du Québec. Ces ententes ont été conclues à l'Hôtel Marriott Château Champlain, puis au Ritz-Carlton, tous deux situés au centre-ville de Montréal.

Les ententes de principe qui ont été conclues prévoient des augmentations de salaire de l'ordre de 3, puis 3,3 et 4 %. Elles incluent également des améliorations au chapitre des indemnités de vacances et de départ.

La Fédération du commerce de la CSN souhaite maintenant étendre ce règlement aux autres établissements.

« On s'attend à ce que dans les prochains jours, d'autres règlements suivent », a confié Michel Valiquette, au cours d'une entrevue sur place.

Selon ce porte-parole de la négociation coordonnée dans l'hôtellerie, d'autres directions d'hôtel sont prêtes à adopter le même cadre de règlement qu'ont établi les hôtels Château Champlain et Ritz-Carlton. Il s'attend donc à d'autres règlements à compter de lundi.

La CSN représente des syndiqués dans un plus grand nombre d'hôtels, mais tous ne prennent pas part à cette négociation coordonnée. Ceux qui participent à cette négociation coordonnée avaient une convention collective dont la date d'échéance était en 2016.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine