Retour

Guay et Osborne-Paradis tout près du podium à Kvitfjell

Erik Guay et Manuel Osborne-Paradis ont laissé de bonnes impressions à la Coupe du monde de Kvitfjell. Le duo canadien a respectivement conclu aux 4e et 5e échelons de la descente, vendredi, à quelques centièmes de seconde du podium.

Guay, premier de la descente d'entraînement jeudi, a de nouveau été l'un des skieurs les plus rapides en Norvège. Rappelons que la station de Kvitfjell est l'un de ses endroits de prédilection.

L'athlète de Mont-Tremblant est passé à cinq centièmes de seconde d'ajouter un cinquième podium de Coupe du monde à son palmarès sur ces pentes.

« La piste était exigeante aujourd’hui et les conditions ont considérablement changé au cours des derniers jours, a mentionné Guay. J’ai bien skié à certains passages, mais j’ai relâché à d’autres. Et une simple petite erreur est très coûteuse ici. Je suis un peu déçu de la 4e position. »

« Je connais bien le site et j’aurais apprécié un podium, mais je sais que la vitesse sera au rendez-vous demain. Si vous désirez gagner des courses, il faut prendre plus de risques que les autres, mais une ou deux embûches m’ont fait mal aujourd’hui », a-t-il enchaîné.

Guay a enregistré un chrono de 1 min 29 s 45/100. Le Norvégien Kjetil Jansrud (1:29,40) est celui qui s'est interposé entre lui et une médaille. Osborne-Paradis (1:29,54), non loin derrière, a accusé un retard de 14 centièmes de seconde sur le détenteur de la 3e place.

« Je suis amplement satisfait de ma 5e place aujourd’hui. J’adore Kvitfjell et je devais me faire une place aux finales de la Coupe du monde, ce que j’ai réussi aujourd’hui grâce à mon résultat, a confié le Britanno-Colombien.

« Il est évident que je souhaite me retrouver sur le podium, mais c’est difficile ici puisqu’il faut être constamment rapide et ne commettre aucune erreur. Le ski de compétition est ainsi fait. J’ai obtenu de nombreux tops 5 ici. J’adopterai la même approche demain, [mais] je skierai peut-être un peu plus intelligemment. »

Jansrud, le favori du public, est le nouveau meneur dans la course au petit globe de cristal de la discipline. Sa bonne performance sur ses terres lui a permis de détrôner l'Italien Peter Fill (1:30,04), tout juste hors du top 15, au 16e échelon.

« Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait un podium ici. Je n'avais pas une bonne maîtrise de mon ski jeudi. C'était beaucoup mieux aujourd'hui », s'est réjoui Jansrud.

À titre indicatif, Guay pointe en 10e position de ce classement cumulatif.

La course a été remportée par le Slovène Bostjan Kline, auteur d'un temps canon de 1:29,20. L'Autrichien Matthias Mayer (1:29,39), de son côté, s'est tout juste faufilé devant Jansrud.

La station norvégienne accueille samedi une seconde descente et dimanche un super-G. Elle compte deux descentes puisque celle de vendredi est une reprise de l'épreuve annulée à Lake Louise, en Alberta, à la fin du mois de novembre.

Les températures chaudes, le manque de neige et les prévisions météorologiques désavantageuses avaient alors forcé la main aux organisateurs.

Guay sera encore à surveiller d'un oeil attentif samedi. Le vétéran de 35 ans accumule les podiums et les tops 10 depuis décembre, autant sur le circuit de la Coupe du monde qu'aux derniers mondiaux à Saint-Moritz.

Qui plus est, la station de Kvitfjell lui a fréquemment souri.

Autres résultats canadiens :

  • Dustin Cook (1:32,55) - 56e rang
  • Broderick Thompson - N'a pas rallié l'arrivée
  • Jeffrey Frisch - N'a pas rallié l'arrivée

Plus d'articles

Vidéo du jour


Légalisation du cannabis: 6 choses essentielles à savoir