Retour

Hausse de 1,9 % du budget de l'agglomération de Longueuil

Le conseil d'agglomération de Longueuil a adopté son budget pour 2017. L'agglomération prévoit dépenser 342 millions de dollars, une hausse de 1,9 % par rapport à 2016.

La hausse s'explique principalement par une augmentation de 3,6 millions de dollars de la contribution de l'agglomération au Réseau de transport de Longueuil (RTL).

Le budget est financé presque exclusivement par les quotes-parts des villes membres. Et ces contributions sont calculées en fonction de la valeur foncière des propriétés qui s'y trouvent.

Comme c'est dans la ville-centre que la valeur foncière a le plus augmenté, la ville de Longueuil voit sa contribution au budget de l'agglomération grimper de 2,1 %. La contribution augmentera de 1,3 % à Saint-Lambert, de 1,2 % à Boucherville, de 0,9 % à Brossard et de 0,6 % à Saint-Bruno-de-Montarville.

Opposition

Sans surprise, les maires des villes de Saint-Lambert, Brossard et Saint-Bruno-de-Montarville ont voté contre l'adoption du budget. Ces villes s'opposent depuis un certain temps à la répartition du budget de l'agglomération. Elles souhaiteraient que chaque ville contribue aussi en fonction de la taille de sa population plutôt qu'en fonction uniquement de sa richesse foncière.

Plusieurs journalistes expriment de façon simpliste ce que le monde pense depuis les fusions forcées : les riches doivent payer pour les pauvres. Ce n'est pas le cas.

Alain Dépatie, maire de Saint-Lambert

Le maire de Saint-Lambert soutient qu'un autre mode de financement de l'agglomération pourrait être mis en place. Ce mode de financement serait tout à fait légal, dit-il, en citant un document du ministère des Affaires municipales, intitulé Le financement et la fiscalité des organismes municipaux au Québec.

A lire aussi:

-Des maires de la Rive-Sud menacent de quitter Longueuil

-Longueuil limite à 1 % sa hausse de taxe

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine