Retour

Hells Angels : les policiers profitent de funérailles pour faire l’état des lieux

Les funérailles du membre des Hells Angels mort dans un carambolage impliquant plusieurs motos et un véhicule récréatif, le 29 juillet, au Nouveau-Brunswick, ont attiré une foule imposante dans le quartier Pointe-Saint-Charles, à Montréal, samedi, ainsi qu'une forte présence policière.

Des centaines de motards de partout au pays se sont déplacés à Montréal pour rendre un dernier hommage à Kenny Bédard qui, à 51 ans, venait tout juste de devenir membre en règle des Hells. Il y avait longtemps qu'on en avait vu en si grand nombre.

Selon l'expert en crime organisé Pierre de Champlain, les Hells Angels et leurs proches ont voulu faire une démonstration de force. L'organisation criminelle serait en train de se restructurer, quelques années après avoir été décimée par l'opération SharQc, en 2009.

Retour des Hells

Les policiers ont profité du rassemblement pour prendre des photos et mettre leurs dossiers à jour.

Si les policiers les surveillent ainsi, c'est parce que les Hells Angels préparent leur retour, selon plusieurs analystes.

« Les gens se sont réinstallés. Ils vont commencer à reconquérir leur territoire et à faire de la vente de stupéfiants, prédit Guy Ryan, un ancien inspecteur de la police de Montréal spécialisé dans le crime organisé. Et il va y avoir des habitudes qui vont se recréer par ces groupes criminalisés. »

Il y aurait une centaine de Hells Angels au Québec, sans compter les sympathisants et les membres des clubs-écoles, dont certains portent fièrement leur veste.

D'après le reportage de Louis-Philippe Ouimet

Plus d'articles

Commentaires