À quelques heures du match d'ouverture de la saison au Centre Bell contre les Blackhawks de Chicago, tout porte à croire qu'Ales Hemsky intégrera la formation du Canadien de Montréal au détriment de Jacob De La Rose.

Un texte d'Alexandre Gascon

En dépit de la faible production offensive du Tricolore (1-2-0) après trois matchs, Claude Julien n'a montré aucune trace d'énervement et a conservé ses trois premiers trios intacts à l'entraînement matinal mardi.

Le CH a marqué seulement trois buts pendant son premier voyage de l'année, dont un seul à cinq contre cinq, les deux autres ayant été réussi en désavantage numérique.

Hemsky avait été blanchi au cours des deux premiers matchs, en plus d'obtenir quatre punitions mineures. De La Rose a été plutôt effacé au centre de la quatrième unité avec deux tirs en trois rencontres, aucun point et un différentiel de -1.

Les duos à la ligne bleue sont aussi restés les mêmes.

« Je ne suis pas convaincu que ce sont les trios qui nous empêchent de marquer, a indiqué Claude Julien. C'est la façon dont on doit jouer. On doit trouver le moyen d'aller à l'intérieur. »

« On a des rondelles qu'on peut apporter au filet, et souvent on tourne à l'extérieur au lieu de les apporter au filet, a-t-il remarqué. On peut faire du meilleur travail pour les apporter au filet, c'est ce que je conclus. »

« Il y a des choses qu'on peut changer. Avec ces mêmes trios, on a marqué neuf buts contre Ottawa », a rappelé l'entraîneur du Canadien.

« Les bons joueurs de hockey, les [Auston] Matthews, les [Sidney] Crosby, tu les vois autour du filet. Il n'y a pas de clause dans les contrats des joueurs qui dit de ne pas aller devant le filet », a-t-il noté, avec une pointe d'humour.

Dans le vestiaire, les joueurs constatent le changement par rapport à la saison dernière.

« Ça dépend comment l'entraîneur a sa vision de la game. Pour l'instant, ç'a l'air d'être stable, a remarqué Phillip Danault. Il faut s'habituer à ça, il faut s'habituer à nos coéquipiers de trio puis rentrer dans la game. »

« C'était un peu différent l'an dernier, ça changeait assez rapidement. Cette année, c'est différent, il faut s'adapter à ça et trouver une façon de marquer. »

« L'intensité pourrait être encore plus élevée. Travailler ensemble, c'est la plus grosse partie de la game. Je dirais qu'il faut qu'on soit un peu plus intelligents en attaque et en défense », a analysé Danault.

Et pour ce premier match contre Chicago, pas question de parler de pression.

« Ce n'est pas de la pression, c'est de l'énergie, a tenu à préciser Jonathan Drouin. C'est notre premier match à la maison. Tu veux utiliser ça, tu veux utiliser la foule, tu veux utiliser l'énergie dans le building pour t'aider sur la glace. »

« On a commencé la saison avec trois matchs sur la route. On est pas mal plus contents de revenir à la maison », a-t-il ajouté.

« Ça va être spécial, j'ai plein d'amis, la famille vient. Ça va être cool pour eux et pour moi. »

« Juste d'entendre mon nom, d'être présenté par Michel [Lacroix, l'annonceur-maison, NDLR]. J'ai déjà vu plein de présentations de joueurs quand j'étais jeune à la maison, mais là, d'en faire partie, ça va être vraiment cool », a affirmé l'ailier gauche.

Les trios du Canadien à l'entraînement :

Attaquants

  • Pacioretty - Drouin - Gallagher
  • Hudon - Plekanec - Lehkonen
  • Galchenyuk - Danault - Shaw
  • Byron - Mitchell - Hemsky

Les défenseurs

  • Mete - Weber
  • Alzner - Petry
  • Benn - Davidson

Les gardiens

  • Price
  • Montoya

Les réservistes

  • De La Rose
  • Morrow
  • Streit

Plus d'articles

Commentaires