Retour

Il serait étonnant que l'affaire Bertrand Charest se reproduise, dit le directeur de Sports Québec

Les mesures mises en place pour protéger les jeunes athlètes rendent peu probable le fait qu'un cas similaire à celui de l'ex-entraîneur de ski Bertrand Charest se reproduise, soutient le directeur général de Sports Québec, Alain Deschamps.

« Je serais extrêmement surpris, mais on doit demeurer vigilant », a déclaré M. Deschamps lors d'une entrevue jeudi à Radio-Canada, expliquant que les organisations et fédérations sportives sont plus outillées qu’il y a 30 ans et qu'elles sont plus à l’affût des cas d'agressions sexuelles.

M. Deschamps indique que les fédérations sportives du Québec ont mis en place une politique « pour que les gens puissent faire des appels, des dénonciations ». Des règlements ont aussi été instaurés pour assurer la protection des jeunes athlètes.

Il a donné l'exemple de « la règle de deux », soit l'obligation qu'un adulte ou entraîneur ne soit jamais seul avec un athlète la majorité du temps, et surtout, jamais dans les vestiaires et logements.

Des chefs de mission et des représentants de Sports Québec s'assurent également que ces règlements soient appliqués, a souligné M. Deschamps.

Sports Québec est une organisation sportive qui chapeaute toutes les fédérations sportives au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine