Retour

Importante simulation d'attentats terroristes à Montréal

Plus de 350 intervenants ont participé samedi à des simulations d'attaques terroristes. L'exercice appelé « Montréal 360 » est la simulation d'urgence la plus importante depuis 2005.

Samedi matin, à la base militaire de Longue-Pointe, dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, la première mise en scène consistait à neutraliser deux « suspects » transportant des agents neurotoxiques. Le premier a été faussement « abattu » par les policiers, tandis que le deuxième a été capturé vivant. L'ensemble des passagers d'un autobus participant à la simulation ont subi de fausses lésions.

En après-midi, les policiers ont simulé une fausse attaque terroriste au quartier général du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le SPVM et une dizaine d'organisations, comme la Direction régionale de santé publique, Urgences santé, la Sécurité civile du Québec, la Défense nationale, le Service de sécurité incendie de Montréal, la Société de transport de Montréal, la GRC et la Sûreté du Québec y ont participé.

Au total, plus de 350 intervenants et 200 observateurs étaient mobilisés pour l'opération.

Des pistolets avec des cartouches à blanc reproduisant le bruit de coups de feu ont été utilisés, ce qui a rendu l'exercice très bruyant à certains endroits. Mais la simulation ne présentait aucun risque pour la population.

Des caméras du comité organisateur ont enregistré l'ensemble de l'évènement, pour assurer une meilleure collaboration des différents intervenants si un évènement du genre survenait.

Certaines rues ont été fermées à la circulation, samedi après-midi. Le SPVM a annoncé leur réouverture vers 14 h 30.

Plus d'articles

Commentaires