Retour

Incendie criminel à la radio haïtienne CPAM : un suspect accusé

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a annoncé l'arrestation d'un suspect en lien avec un incendie criminel survenu à la station de radio haïtienne CPAM en septembre dernier. C'est la troisième fois que la station est victime d'un acte semblable depuis 2012.

Le suspect Stéphane Major, âgé de 42 ans, fait face à des accusations d'incendie criminel causant un danger pour la vie humaine et de possession de matières incendiaires.

Stéphane Major est soupçonné d'être l'auteur d'un incendie criminel survenu dans les locaux abritant la radio haïtienne CPAM dans le quartier Saint-Michel, le 18 septembre dernier. L'homme, qui était un résidant de Terrebonne en début d'année, est connu des milieux policiers.

Il fait déjà face à des accusations semblables dans un autre dossier d'incendie criminel survenu en mai dernier.

Il est présentement détenu et fera un retour devant le tribunal lundi prochain pour la suite des procédures judiciaires.

Vraiment, c'est l'énigme totale. J'espère qu'il y aura un procès et que je vais en savoir un peu plus.

Jean-Ernest Pierre, directeur de CPAM

Le directeur de la station de radio, Jean-Ernest Pierre, a poussé un soupir à l'annonce de l'arrestation du suspect. Mais il se questionne toutefois sur ses motivations.

« Il faut comprendre qu'il s'agit de la troisième tentative d'incendie criminel à la radio. La troisième fois! », s'exclame-t-il. « Il faut savoir s'il avait quelque chose à voir avec les deux autres tentatives. Et, est-ce que je dois faire autrement que ce que j'ai toujours fait? Ça n'a pas d'allure. »

Il croit les deux premiers incendies criminels sont attribuables à des différends concernant la promotion d'événements de la communauté haïtienne.

Le SPVM indique pour sa part qu'il n'est pas possible pour le moment de faire un lien entre le suspect qui a été arrêté récemment et les deux autres incendies criminels commis à la radio haïtienne.

Plus d'articles