Retour

Inéligible au municipal, une candidate libérale se désiste en Montérégie

Une candidate libérale de la Rive-Sud (Montréal) se retire de la course. Francine Crevier Bélair, qui se présentait dans la circonscription de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères, a confirmé l'information à Radio-Canada, lundi.

Mme Crevier Bélair a mentionné qu'elle avait envoyé sa lettre de démission un peu après minuit, dans la nuit de dimanche à lundi. Elle a décliné toute autre demande de commentaires.

L'ex-candidate libérale a été élue conseillère municipale à Boucherville en 2009. Elle a été défaite dans la course à la mairie de cette ville, en 2013.

Dans une déclaration envoyée aux médias, le porte-parole du Parti libéral, Olivier Duchesneau, confirme la démission de Francine Crevier Bélair, ajoutant qu'« au cours des derniers jours, le Parti libéral du Canada a pris connaissance de faits nouveaux à l'effet que Madame Crevier Bélair n'avait toujours pas régularisé son dossier auprès du Directeur général des élections du Québec en lien avec l'élection municipale de 2013, malgré l'engagement qu'elle avait pris à cet égard ».

Dans la lettre envoyée aux coprésidents de la campagne libérale au Québec, Francine Crevier Bélair explique qu'un remboursement incomplet d'un prêt personnel fait à sa campagne à la mairie est à l'origine de l'affaire. « Le 6 juillet 2015, j'ai reçu une correspondance du Directeur général des élections du Québec m'indiquant que je n'avais pas produit au trésorier de la Ville de Boucherville un rapport financier additionnel dans les délais requis, puisque sa production exigeait le remboursement de mon prêt personnel. Il m'avisait aussi que je devenais, par la simple expiration de ce délai, inéligible à me représenter à la prochaine élection municipale », écrit-elle.

« Le déclenchement de l'élection fédérale m'empêche de résoudre ladite situation avant le 19 octobre 2015 », ajoute Mme Crevier Bélair. Bien que l'inéligibilité municipale ne s'applique pas au fédéral, l'ex-candidate dit adhérer aux « hauts standards que notre chef et le Parti se sont fixés » qui « militent en faveur de [sa] démission ».

Un constat que partage le Parti libéral. « Les lois et les règles encadrant notre processus électoral, tant aux niveaux municipal, provincial que fédéral, sont à la base de notre démocratie et nous nous attendons à ce que nos candidat(e)s en respectent l'esprit et la lettre », est-il écrit dans la déclaration transmise par courriel. Le PLC indique qu'un nouveau candidat sera sélectionné en vertu des « règles nationales » du parti, qui s'est engagé à ce que les mises en candidature soient ouvertes. Une clause d'« urgence électorale » peut toutefois être invoquée pour accélérer ou modifier la procédure, si les responsables de la campagne le jugent nécessaire.

Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères est une nouvelle circonscription issue du dernier redécoupage, dans une région où la vague orange néo-démocrate avait déferlé en 2011.

Avec des informations de Thomas Gerbet

Pour voir cette fiche de circonscription sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires