Retour

« J'aimerais qu'on garde beaucoup d'humilité » - Didier Drogba

Didier Drogba est resté sur le terrain durant tout l'entraînement de l'Impact, vendredi. Beaucoup de mises en situation et beaucoup plus d'intensité durant les 90 minutes de travail.

L'attaquant ivoirien s'est senti très à l'aise. De bon augure pour l'équipe montréalaise.

« C'est une surface qui n'est pas facile, mais c'est un match tellement important, en fin de saison, a rappelé Drogba à la presse spécialisée après l'entraînement. Il faut tout donner, et on espère qu'il n'y aura pas de casse. »

Drogba a prévenu ses coéquipiers que la finale de la Ligue des champions, perdue par l'Impact en 2015 au stade olympique, ne doit pas être un bon souvenir.

« Je ne veux pas être trop positif, mais on sent que l'équipe a muri, a franchi un cap, constate-t-il. Mais j'aimerais qu'on garde beaucoup d'humilité, parce qu'on a eu une mauvaise expérience ici l'année dernière en finale de la Ligue des champions. Tout le monde était content, car c'était un superbe événement, mais une finale, ça doit se gagner, prévient Drogba.

« L'euphorie, c'est bien, mais il faut garder la tête sur les épaules pour bien maîtriser ce match, et surtout se rappeler qu'il y a un match retour », affirme Drogba.

L'entraîneur Mauro Biello n'a pas voulu dire si l'attaquant ivoirien débutera la rencontre, mais il a aimé ce qu'il a vu de Drogba, vendredi, sur la surface synthétique du stade olympique.

« Je le vois très bien sur cette surface. Je le vois techniquement très propre. Didier s'entraîne bien, admet Biello. Et dépendamment de ce que je vois, je suis confiant de l'utiliser dans différentes situations. Plus on avance [dans les entraînements], et plus je pourrai prendre cette décision. »

Didier Drogba pourrait disputer mardi son dernier match devant les partisans de l'Impact. Mais ce n'est pas ce qu'il veut.

« Ce match aura une saveur particulière, mais je suis vraiment focalisé sur la Coupe, admet le no 10 de l'Impact.

« On est finale de conférence, j'espère que ce ne sera pas une finalité, lance-t-il comme un message à ses coéquipiers. Je pense que les gars ont compris que ce n'est pas une finalité.

« C'est vrai qu'on a fait quelque chose d'exceptionnel pour cette ville, mais on a faim, affirme-t-il. On le voit sur le terrain. Il y a beaucoup plus de compétition, donc c'est bien. Je suis content. »

Qu'on leur donne l'envie

« C'est la fraîcheur physique qu'on pourra mettre dans ces deux matchs, le niveau de concentration et surtout l'envie qui va être déterminante, croit Drogba.

« J'ai dit que je voulais gagner des trophées, j'ai dit que je voulais qu'on marque l'histoire, on l'a fait l'an dernier et cette année en progressant dans nos objectifs. J'espère qu'on ne va pas s'arrêter là, et qu'on ira le plus haut possible. »

Enfin, la rivalité Montréal-Toronto donnera du piquant à cet affontrement en deux temps. Drogba le sent bien.

« Cette rivalité est jeune, elle existe quand même. À chaque fois qu'on gagnait, ou qu'eux gagnaient, c'était une célébration complètement différente. C'est toujours existant de jouer un derby (NDLR: match entre deux équipes rivales)... mais il faut le gagner. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?