Retour

« Je dois faire autre chose » - Lance Stroll

Lance Stroll est très serein au bout du fil. Le titre en poche, il va participer à Hockenheim à son dernier week-end de F3, avec trois courses à disputer. 

Un texte de Philippe Crépeau

Le Québécois, de l'équipe Prema, a en effet remporté le titre des pilotes, en Italie, sur la piste Enzo et Dino Ferrari, à Imola, le dimanche 2 octobre.

La veille, il avait procuré le titre des constructeurs à son équipe. 

Après s'être battu en piste toute la saison avec son coéquipier, Maximilian Günther, son grand rival pour le titre, Stroll pourrait cette fois lui servir d'ouvreur.

« Je veux aider l'équipe ce week-end, alors si l'occasion se présente pourquoi pas? Mais ça va dépendre des circonstances », précise le Canadien, prudent.

Il faut dire que le pilote de Mont-Tremblant aimerait finir la saison avec un podium, son 20e en 2016, au terme d'une saison de 30 courses. Une saison qu'il a bien gérée physiquement.

« Je me suis tenu en forme, et je ne me sens pas fatigué. Physiquement, je suis bien. »

On sent dans la voix, posée, de l'athlète qui fêtera ses 18 ans le 29 octobre qu'il se projette déjà ailleurs. Il sait qu'il va clore ce week-end le chapitre de la F3.

De toute façon, Lance Stroll croit avoir fait le tour du jardin.

« J'ai appris tout ce que j'avais à apprendre en F3. Je suis prêt pour de nouveaux défis », a-t-il conclu.

Plus d'articles