« Je veux rester ici. » Carey Price a bon espoir de s'entendre avec le Canadien avant de devenir joueur autonome sans compensation à l'été 2018. Le gardien étoile a exprimé clairement ses intentions, lundi, dans la journée du bilan de l'équipe.

« On va trouver un moyen d’assembler les morceaux du casse-tête », a dit Price à propos de sa situation contractuelle et des négociations à venir avec le directeur général Marc Bergevin.

« Je n’ai pas de souci, ça va se régler », a-t-il ajouté.

Price sort d’une excellente saison, au cours de laquelle il a maintenu une fiche de 37-20-5, une moyenne de buts accordés de 2,23 et un taux d’efficacité de ,923, des statistiques qui lui ont valu d'être finaliste au trophée Vézina et qui militeront en sa faveur au moment de négocier une augmentation de salaire.

Price veut revenir à Montréal parce qu’il croit aux chances de l'équipe de gagner la Coupe Stanley. D'ailleurs, il pensait bien que cette année serait la bonne.

Après une longue saison, commencée en septembre à la Coupe du monde, Price n’a qu’une chose en tête : du repos. « Je vais décompresser, aller jouer au golf et passer du temps en famille », a-t-il dit.

Markov veut terminer sa carrière avec le Canadien

Andrei Markov ne se voit pas non plus ailleurs qu’à Montréal.

Le défenseur russe de 38 ans, auteur d’une saison intéressante de 36 points en 62 matchs, deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet. Comme Price, il a été très clair sur ses intentions.

« Ma première option est Montréal. J’aimerais rester ici. J’aimerais finir ma carrière ici », a-t-il lancé sans hésitation lorsque questionné sur sa situation contractuelle.

« Ma famille aime la ville, moi aussi. C’est ma priorité », a-t-il ajouté.

Markov ne manque pas d’appuis dans le vestiaire du CH. Le capitaine Max Pacioretty l’a couvert d’éloges.

Markov, qui n’a pas connu d’autre équipe que le Canadien depuis ses débuts dans la LNH en 2000, n’a pas discuté d’un nouveau contrat avec Marc Bergevin.

« J’aimerais être fixé avant le 1er juillet plutôt que le 7 juillet », a-t-il dit avec le sourire.

Combien de saisons se voit-il encore disputer dans la LNH? Encore là, il a répondu avec humour.

« Je garde la réponse pour moi », s’est-il contenté de dire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine