Retour

Jonathan Drouin : un coup de maître pour Bergevin

BILLET - Pour une génération entière de partisans du Canadien de Montréal, ce qui s'est produit jeudi relève presque de la science-fiction. En mettant la main sur une jeune supervedette francophone, Marc Bergevin a réussi là où tous les successeurs de Serge Savard avaient échoué au cours des 20 dernières années.

Jonathan Drouin n'a que 22 ans et son expérience de la LNH se limite à 164 matchs. Il n'en est pas moins l'attaquant québécois le plus spectaculaire à avoir foulé les patinoires de la ligue depuis Denis Savard.

Patineur explosif, créatif et imprévisible, l'attaquant de Saint-Agathe détonne avec le jeu robotisé qui se pratique aux quatre coins de la LNH. Il aime transporter la rondelle, déstabiliser les défenses adverses et alimenter ses coéquipiers. Les partisans vont l'a-d-o-r-e-r.

Le Lightning de Tampa Bay a été décimé par les blessures la saison dernière. Or, cette équipe s'est tout de même battue jusqu'à la toute fin pour une place en séries éliminatoires en raison de la grande efficacité de son unité d'avantage numérique, classée au 6e rang dans la LNH en vertu d'un pourcentage d'efficacité de 22,8 %. Jonathan Drouin était la bougie d'allumage de cette unité offensive.

« Notre avantage numérique fonctionne parce que les équipes adverses sont incapables d'en identifier les tendances. Quand Drouin est en possession de la rondelle, personne ne peut savoir ce qui va se produire », confiait un dirigeant du Lightning à la fin de la dernière saison.

***

Troisième choix au total au repêchage de 2013, Jonathan Drouin avait dû retourner dans les rangs juniors, à Halifax, pendant un an avant de faire le saut dans la LNH parce qu'il n'avait pas encore atteint sa pleine maturité physique. Mais son talent n'a jamais fait de doute.

Le Lightning, qui possédait déjà l'une des attaques les plus dévastatrices de la LNH, a ensuite limité son utilisation et ses responsabilités. Dénué de complexe face à ses coéquipiers plus âgés, et surtout convaincu qu'on ne lui laissait pas la chance de montrer ce qu'il savait faire, Drouin a tout simplement quitté l'équipe en janvier 2016 après avoir été cédé au club-école de la Ligue américaine.

Après plusieurs mois de grève, tout juste avant les séries éliminatoires, l'entraîneur Jon Cooper et lui s'étaient toutefois rencontrés et réconciliés.

Depuis cette rencontre mano a mano, séries incluses, Drouin a compilé une fiche de 26 buts et 41 passes en 90 matchs.

Du côté du CH, Drouin sera-t-il utilisé à l'aile ou au centre?

C'est un débat qui fait rage depuis plusieurs années à Montréal avec Alex Galchenyuk, et la réponse sera sans doute la même avec Drouin, qui est avant tout un ailier et dont le jeu défensif est loin d'être parfait.

Mais nous aurons bien la chance d'y revenir.

***

Durant la grève de Drouin, de nombreuses équipes de la LNH avaient tenté de conclure une transaction pour l'acquérir. Le Tricolore faisait partie du lot. À cette époque, toutefois, on chuchotait dans les officines du Lightning qu'un échange avec Montréal ne surviendrait jamais.

Il n'y a que les fous qui ne changent pas d'idée, semble-t-il.

Dix-huit mois plus tard, Tampa Bay regorge d'attaquants talentueux dans les rangs juniors, dans la Ligue américaine et dans la LNH. Toutefois, curieusement, aucun jeune défenseur prometteur n'émerge dans cette organisation.

Steve Yzerman était par ailleurs pris à la gorge avec les contraintes du plafond salarial, sans compter le fait qu'il lui faut protéger sept attaquants avant de remettre sa liste de protection, samedi, en vue du repêchage d'expansion. Perdre un actif de choix aux mains des Golden Knights de Vegas sans rien obtenir en échange ne faisait pas partie des options d'Yzerman.

Avec Mikhail Sergachev comme appât, Marc Bergevin a donc su capter l'attention et l'imagination de son interlocuteur.

En raison de son statut de recrue, le salaire de Sergachev sera limité à ses trois premières saisons dans la LNH. Et le défenseur de 18 ans aura le privilège de grandir au sein de la troisième équipe de la ligue pour ce qui est de l'âge.

Quant à Bergevin, il vient de mettre la main sur la denrée la plus rare et la plus convoitée sur le marché : une tonne de pur talent offensif. Et francophone par-dessus le marché.

Tout le monde est content!

***

Sergachev deviendra-t-il un défenseur étoile dans la LNH?

Certains prédisent que oui. Je fais partie de ceux qui doutent.

La courbe d'apprentissage d'un défenseur est très longue, et il est difficile de se projeter dans un horizon de cinq ans avec les joueurs occupant cette position.

À date, Sergachev a montré de belles aptitudes offensives dans les rangs juniors. Son tir est un boulet de canon et sa maturité physique lui donnait tout un avantage sur les joueurs de son âge.

Par contre, ses choix de jeu avec la rondelle et le temps pour prendre ses décisions soulèvent souvent des points d'interrogation. Et son patin arrière, incroyablement, est encore déficient.

Comment s'ajustera-t-il dans la LNH? Ça reste à voir.

Le fait que le CH ait accepté de consentir au Lightning un choix conditionnel de deuxième tour en plus de Sergachev semble couvrir cette part de risque que Steve Yzerman assume dans cette transaction.

L'été 2017 de Marc Bergevin est officiellement commencé! Et ça démarre de façon aussi spectaculaire et tonitruante que l'an passé. On a hâte de voir la suite...

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine