Josh Freeman n'aura fait que passer dans le nid des Alouettes. L'organisation montréalaise a annoncé samedi que le quart-arrière de 30 ans accrochait ses crampons, six jours après le début du camp d'entraînement.

Freeman avait connu des ennuis au minicamp des Moineaux, en Floride, à la mi-avril. Il ne s'est pas plus adapté au rythme du football canadien lors des derniers jours et ne semblait pas voué à obtenir les rênes de l'unité offensive.

« Nous remercions Josh pour son travail et son dévouement. Il a agi en vrai professionnel tout au long du camp, a affirmé le directeur général Kavis Reed. Nous respectons sa décision et nous lui souhaitons la meilleure des chances dans le futur. »

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine