Retour

Journée mouvementée au Cégep Édouard-Montpetit

La vie autrement paisible au Cégep Édouard-Montpetit a été bouleversée vendredi par un appel anonyme signalant la présence d'un homme armé dans les parages, qui a suscité un branle-bas policier. Les étudiants ont été confinés quelques heures, puis évacués, alors qu'entre-temps la menace téléphonique se révélait infondée.

En entrevue à Radio-Canada, Alain Brodeur, inspecteur-chef du Service de police de l'agglomération de Longueuil, a expliqué que cinq minutes après la réception de l'appel en matinée, les policiers étaient à l'intérieur de l'établissement. L'opération a duré un peu plus de trois heures.

Le directeur général du Cégep, Sylvain Lambert, s'est de son côté félicité de l'efficacité du plan d'urgence de l'établissement, qui a rapidement été mis en place. « On est beaucoup mieux préparé », a-t-il lancé. Les cours ont élé levés pour le reste de la journée.

Le confinement touchait également le CPE Mon petit Édouard et le centre de formation professionnelle Jacques-Rousseau, à Longueuil.

Plus tôt en matinée, Radio-Canada s'était entretenue avec une étudiante, Véronique Legault, qui était barricadée à l'intérieur du cégep avec une vingtaine d'autres personnes. S'exprimant calmement, la jeune femme a indiqué que certaines d'entre elles étaient « en panique » et tentaient de joindre des proches.

« Ça a l'air quand même sérieux », a-t-elle observé.

« La porte est barrée, les lumière sont fermées. On attend », a témoigné un autre étudiant, prénommé Francis. « On se met dans le coin de la classe, on ne se met pas devant la fenêtre », a-t-il indiqué.

« On attend. C'est long. Je ne suis pas tant stressé. On essaie de faire des petites blagues pour passer le temps », a-t-il ajouté, après avoir précisé qu'il avait réussi à joindre ses parents au téléphone.

La directrice générale du CPE, Sylvie Blais, indiquait pour sa part que les portes de son établissement étaient verrouillées, de sorte que les parents ne pouvaient venir chercher les enfants. Selon elle, les enfants jouaient normalement.

Écoutez le témoignage de Alexia Gagné, étudiante en soins infirmiers au Cégep Édouard-Montpetit.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine