Retour

Justine McIntyre veut mener le Vrai changement pour Montréal

Après Projet Montréal cet automne, le parti Vrai changement pour Montréal prépare une course à la direction au début de l'an prochain en vue des élections municipales de 2017. Justine McIntyre sera candidate à la direction de ce parti fondé en 2013 par Mélanie Joly qui a, depuis, fait le saut en politique fédérale.

Un texte de Benoît Chapdelaine

Vrai changement pour Montréal lui a survécu avec sept élus, dont trois au conseil municipal, surtout dans les arrondissements de Pierrefonds-Roxboro et de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève. L'ex-syndicaliste Lorraine Pagé a dirigé le parti jusqu'en décembre dernier avant de siéger comme indépendante. 

« Pour la suite des choses, l'idée c'est de continuer à développer le parti, d'aller chercher plus de membres, éventuellement d'attirer d'autres candidats, parce que je ne souhaiterais pas être candidate par défaut. Je voudrais que l'on puisse éventuellement tenir une rencontre de nos membres qui nous permettrait de choisir le meilleur candidat en 2017 », affirme Justine McIntyre, qui assume le poste de chef de cette formation présentement.

Comment Vrai changement pour Montréal parviendra-t-il à déloger le maire Denis Coderre?

« Je pense qu'en politique tout est possible, répond Justine McIntyre. Oui il y a un niveau de satisfaction très élevé [envers le maire] en ce moment, notamment parce que le niveau était si bas avec l'ancienne administration. Ça n'a pas été difficile de gagner le respect du public après l'administration précédente », affirme McIntyre, qui effectuera une tournée de tous les arrondissements cet automne.

Des flèches contre Projet Montréal

Justine McIntyre dit avoir refusé des offres « des deux côtés de la chambre » pour se présenter avec une autre équipe que Vrai changement en 2017.

« Ce que je trouvais intéressant de Projet Montréal était reflété dans leur nom, dit-elle, cette idée qu'ils mettaient de l'avant des projets. Nous, on veut être maintenant le parti qui met de l'avant des projets. Projet Montréal avec Richard Bergeron qui est allé s'asseoir du côté de Denis Coderre, ils ont un peu perdu cet esprit-là de meneur de projets. Ils ont sombré dans l'opposition, ils sont fortement ancrés dans l'opposition. »

Projet Montréal élira en décembre son nouveau chef. Le chef par intérim et maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, a déjà indiqué qu'il ne serait pas candidat.

En 2013, Mélanie Joly avait obtenu 26,5 %  des voix comme candidate à la mairie derrière Denis Coderre, qui avait raflé 32 % des suffrages. Elle avait cependant coiffé le chef de Projet Montréal Richard Bergeron, qui s'est contenté de 25,5 % des voix.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un chiot décide de se rafraîchir... dans le réfrigérateur





Rabais de la semaine