Kent Nagano quittera son poste de directeur musical de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) en 2020, a annoncé l'OSM ce midi par voie de communiqué.

Le chef d'orchestre « a décidé de ne pas accepter l’offre de l’OSM en vue du prolongement de son contrat [...] au-delà de l’échéance prévue », peut-on lire.

Kent Nagano restera toutefois à la tête de l’Orchestre pour les trois prochaines saisons, précise l'OSM, qui ouvre également la porte à de futures collaborations avec le chef américain au-delà des termes du contrat.

Lucien Bouchard, président du conseil d’administration de l’OSM, a ajouté que Kent Nagano allait « laisser une empreinte indélébile sur l’institution ».

16 ans à Montréal

En poste depuis 2006, après deux ans comme conseiller musical, M. Nagano a insufflé une énergie nouvelle à l'institution, notamment en faisant sortir les musiciens des grandes salles et en collaborant avec des artistes provenant de l'extérieur du circuit classique, tels que Fred Pellerin et Marie-Mai.

Il a aussi contribué à la création de la Maison symphonique, inaugurée en 2011, et au projet de construction du Grand Orgue Pierre-Béique, dont le concert gala inaugural se tiendra en mai 2014.

En 2013, Kent Nagano a reçu l'insigne de grand officier de l'Ordre national du Québec, la plus prestigieuse reconnaissance décernée par le gouvernement provincial, lors d'une cérémonie à l'Assemblée nationale.

Il est également chef invité principal et conseiller artistique de l'Orchestre symphonique de Göteborg, en Suède, et directeur musical général et chef principal de l'Opéra de Hambourg, en Allemagne.

Le chef d'orchestre, né en Californie, fêtera ses 66 ans le 22 novembre prochain.

Plus d'articles

Commentaires