Retour

Klopas fait ses adieux aux joueurs, Camara prêt à mourir pour Biello

Frank Klopas a tenu à remercier ses anciens joueurs en personne, mardi matin, avant que ne commence officiellement l'ère Biello à l'entraînement. L'entraîneur congédié a cependant préféré quitter les lieux sans rencontrer les journalistes.

Un texte de Jean-François Poirier

« C'est évident que ce n'est pas facile de voir quelqu'un perdre son travail lorsque nous savons que nous sommes imputables de son départ, a indiqué Wandrille Lefèvre en avouant qu'il devait une fière chandelle à Klopas. « Il m'a fait jouer entre 25 à 30 matchs. Il m'a donné ma chance et fait beaucoup progresser. »

Patrice Bernier ne peut en dire autant. Le capitaine de l'Impact a, plus souvent qu'à son tour, été ignoré par Klopas. Fidèle à son habitude, le vétéran n'a pas voulu faire de vagues et n'a lancé aucune flèche en direction de l'homme à l'origine de son éprouvante saison sur le banc.

« Ce qui s'est passé avec Frank, on réglera ça à un autre moment. Je ne reviendrai pas sur le passé et je le remercie, » a insisté Bernier. Les conditions n'étaient pas idéales lorsqu'il est arrivé à Montréal l'an passé. Cette équipe n'était pas nécessairement la sienne et nous avons eu une très mauvaise saison. Frank a fait un bon recrutement qui ne se reflète pas au classement, mais je sais que nous avons une très bonne équipe. Il a fait son possible. Le monde du sport est un peu ingrat. »

L'équipe (réduite) de Biello

Mauro Biello a dirigé un premier entraînement en l'absence de plusieurs piliers dont les services avaient été requis par leur équipe nationale. Laurent Ciman (Belgique), Ambroise Oyongo (Cameroun) et Johan Venegas (Costa Rica) sont des pertes importantes en vue de son baptême comme entraîneur-chef par intérim, samedi, contre le Fire de Chicago au Stade Saputo. Kyle Bekker (Canada), Maxime Crépeau (Canada) et Eric Miller (États-Unis U23) ont aussi quitté l'Impact pour les mêmes raisons.

« Je peux laisser ma vie sur le terrain pour lui », a lancé Hassoun Camara dans un concert d'éloges à l'égard de Biello après son premier entraînement complet avec l'équipe. Beaucoup de joueurs ont un énorme respect pour lui. Je sais qu'il est la bonne personne pour aider l'équipe à atteindre les séries. »

« Ça me fait sentir bien d'entendre ça, mais c'est des commentaires que je veux entendre pour le club plutôt que pour moi », a rétorqué le nouvel entraîneur-chef qui insiste pour que les joueurs de l'Impact développent un sentiment d'appartenance envers l'organisation.

Camara, qui piaffe d'impatience de disputer un premier match en MLS durant cette saison marquée par les blessures, n'a pas voulu confirmer son retour dès samedi même s'il semblait avoir retrouvé la forme. Blessé au mollet, il y a environ trois semaines, Ignacio Piatti a montré des signes encourageants en participant aux trois quarts des exercices.

Didier Drogba, lui, s'est entraîné en solitaire. Blessé à un orteil dès son premier match avec l'Impact le 22 août, l'Ivoirien n'a pas paru gêné outre mesure durant ses courses autour du terrain ou pendant qu'il mettait plus durement à l'épreuve son pied en compagnie d'un superviseur. Mauro Biello a d'ailleurs fait un détour pour lui serrer la main au début de l'entraînement.

« Didier m'a dit qu'il se sentait mieux, a précisé Biello. On va prendre une décision demain ( mercredi) concernant son intégration dans l'alignement. Piatti m'a dit qu'il se sentait bien. On va voir comment il réagit demain. Hassoun s'est entraîné à 100 pour cent durant notre absence la semaine dernière. On espère qu'il sera une option pour nous (samedi). »

Nouvel entraîneur, intensité renouvelée

Les joueurs de l'Impact ont senti l'effet Biello à ce premier entraînement grâce à la tenue de matchs simulés.

« C'était très intense et je suis crevé, a dit Wandrille Lefèvre. On a beaucoup joué aujourd'hui. Nous avions entamé cette transition sous les ordres de Frank. C'est sûr que c'est très plaisant pour les joueurs parce que ça développe la compétitivité. »

« J'étais un joueur d'attaque qui aimait aller vers l'avant, a tenu à rappeler Biello. C'est normal que j'aille promouvoir davantage ce style. On veut une équipe agressive qui va courir des risques. Mais il y a un aspect défensif qu'il ne faut pas oublier. »

Choisi par Mauro Biello pour occuper la fonction d'adjoint d'ici la fin de la saison, l'ex-entraîneur de l'Académie de l'Impact, Jason Di Tullio, a précisé son rôle avec le grand club.

« Il (Biello) veut que je sois moi-même. Que j'amène les joueurs à jouer de manière positive et à avoir de l'initiative. Que je démontre mon amour et ma passion pour ce club. ».

« Je vois un peu de moi en lui, a renchéri Biello. J'aime son caractère. Je I'ai vu faire un excellent travail avec les U18. Il peut amener quelque chose à cette équipe. »

L'impact ne chômera pas dans les prochaines semaines. L'équipe de Mauro Biello disputera six matchs entre le 5 et le 26 septembre.

Plus d'articles

Commentaires