Retour

Kraft Heinz quitte Vaudreuil pour l'Ontario, une centaine d'emplois seront perdus

La compagnie Kraft Heinz fermera progressivement son centre de distribution pour le Québec, situé à Vaudreuil-Dorion, en Montérégie, à compter du 1er juin. À terme, au début de 2019, une centaine d'emplois auront disparu.

Un texte de Jérôme Labbé

Les travailleurs ont été avisés par la direction lors d'une rencontre d'une trentaine de minutes, jeudi, vers 14 h.

Kraft Heinz Canada (KHC) « réduira progressivement ses opérations en deux phases, avec une réduction correspondante du personnel horaire et salarié à chacune de ces phases », peut-on lire dans un avis transmis jeudi aux employés. « La première phase ("phase 1") des réductions commencera le 1er juin 2018 et la deuxième ("phase 2") est prévue pour le début 2019. »

Par courriel, le vice-président aux affaires corporatives et légales de Kraft Heinz Canada, Av Maharaj, a confirmé que Kraft Heinz entendait « consolider son réseau de distribution dans un nouveau centre de distribution de 775 000 pieds carrés à Milton, en Ontario » afin de « mieux servir ses clients ».

Milton est situé en banlieue de Toronto.

« Nous traiterons le personnel touché avec le plus grand respect et offrirons des indemnités, de même que des services de transition pour permettre aux employés de se trouver un nouvel emploi, promet M. Maharaj. Nous leur ferons aussi savoir si des opportunités se présentent dans nos usines de Mont-Royal [sur l'île de Montréal] et à Ingleside [près de Cornwall, en Ontario]. »

La lettre transmise aux employés fait également état de « prime au rendement forfaitaire non récurrente » pour les travailleurs touchés par la phase 2. Les indemnités et la prime ne seront toutefois offertes qu'à condition de demeurer « un employé actif et en règle au service de KHC jusqu'à la date de cessation d'emploi établie par la société », spécifie-t-on.

Le centre de distribution de Vaudreuil-Dorion emploie actuellement 95 travailleurs non syndiqués. Ceux-ci distribuent les produits de Kraft Heinz dans tout le Québec ainsi que dans les Maritimes.

Mince consolation

Selon la présidente de la Chambre de commerce de Vaudreuil-Soulanges, Marie-Andrée Prévost, les travailleurs licenciés devraient pouvoir se trouver un nouvel emploi assez facilement dans la région.

« C'est sûr qu'on perd une entreprise au profit de l'Ontario, admet-elle, mais comme on est en pénurie de main-d'oeuvre, il y a beaucoup d'employeurs qui sont à la recherche de main-d'oeuvre comme eux, donc c'est sûr que [...] c'est un bassin disponible rapidement. »

D'autant plus qu'« on peut penser que la majorité de ces 100 personnes-là résident dans la région, donc elles ne sont pas prêtes à quitter la région », fait-elle valoir.

Il s'agit néanmoins d'un coup dur pour le parc industriel de Vaudreuil-Dorion, qui a également assisté à la fermeture du Centre mondial de technologies de l’information et des communications (TIC) d'Ericsson en octobre, à peine 10 mois après son ouverture. Quelque 50 emplois avaient alors disparu.

Un grand vide dans le parc industriel

Kraft Heinz n'a pas encore décidé ce qu'elle entendait faire de ses installations de Vaudreuil-Dorion. Elle analysera la situation « dans les prochains mois », explique M. Maharaj.

Le centre de distribution, situé rue Marie-Curie, occupe une superficie d'environ 500 000 pieds carrés – un espace « d'une grande valeur économique », selon Développement Vaudreuil-Soulanges, qui s'engage à tout faire en son pouvoir « afin de le maintenir dynamique ».

« Je n'ai pas beaucoup d'inquiétudes pour ce qui est de retrouver un repreneur pour ce centre-là, indique pour sa part le maire de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon. Peut-être que pour eux [Kraft Heinz Canada] c'est trop petit, mais il y en a peut-être des plus petits qui se disent : "wow, j'aimerais ça agrandir et c'est parfait". »

En ce qui concerne les emplois perdus, M. Pilon se dit déçu, mais il rappelle, comme la Chambre de commerce, que la région est « en manque d'employés ».

Les groupes américains Heinz et Kraft ont fusionné en mars 2015, devenant du même coup le numéro cinq mondial de l'alimentation et des boissons. Des suppressions d'emplois massives ont été annoncées quelques mois plus tard.

L'entreprise compte toutefois encore 41 000 employés à travers le monde. Elle possède deux sièges sociaux, à Pittsburgh et Chicago.

Avec la collaboration d'Alexis Gacon, Marc Gosselin et Marie-Claude Morin

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les plus beaux hôtels écologiques du monde