Les derniers mois se sont succédé au rythme des changements majeurs pour Kristel Ngarlem. L'haltérophile canadienne a récemment chamboulé son quotidien pour ainsi poursuivre son cheminement.

Un texte de Félix St-Aubin

Ngarlem a opté pour un nouveau départ qui coïncide avec l'amorce d'un nouveau cycle olympique. Elle compétitionne désormais dans la catégorie des 75 kg (165,3 lb), soit 6 kg (13,2 lb) de plus qu'auparavant.

La transition ne s'est toutefois pas faite sans heurts.

« Ça a été quand même un peu plus difficile que je pensais. J'ai pris quand même beaucoup de poids, alors il fallait que je m'habitue à faire mes mouvements », s'est-elle remémorée.

« Il a [aussi] fallu que je change ma garde-robe, a-t-elle enchaîné. Ça a l'air un peu superficiel, mais quand même, ce sont de [gros] changements pour une fille de mon âge. Ça a été un peu difficile pour moi (...) sur mon moral. »

Cette hausse de catégorie est devenue nécessaire pour l'athlète qui vise une participation aux Jeux de Tokyo, en 2020.

Un changement d'importance s'est également produit au sein de son entourage immédiat.

La Québécoise a coupé les ponts avec son entraîneur de longue date, Mark Nehme, et s'est associée à Guy Marineau. Une fois de plus, sa progression était au coeur de sa prise de décision.

« Je pense que beaucoup d'athlètes passent d'un entraîneur à un autre durant leur carrière, a-t-elle remarqué. Chacun des instructeurs apporte quelque chose de bénéfique, comme [c'est le cas avec] mes deux derniers. »

Jusqu'ici, Ngarlem n'a aucune raison de douter des sentiers qu'elle a choisi d'emprunter, l'haltérophile ayant récemment remporté les honneurs nationaux chez les 75 kg (165,3 lb).

La Montréalaise tentera de confirmer cette montée en puissance aux Championnats panaméricains, à Miami, qui prendront leur envol la semaine prochaine. L'objectif est fort simple : une place sur la tribune des médaillées.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine