Retour

L'ancien entraîneur des Alouettes Don Matthews est mort

L'ancien entraîneur-chef des Alouettes Don Matthews est mort à l'âge de 77 ans.

Matthews a soulevé 5 fois la coupe Grey à titre d'entraîneur-chef et 10 fois au total. Il est deuxième au chapitre des victoires dans la LCF derrière Wally Buono.

Les Argonauts de Toronto ont précisé qu'il s'était éteint mercredi matin à Beaverton, en Oregon. Il avait annoncé en 2012 qu'il luttait contre un cancer. Membre du Temple de la renommée de la LCF, Matthews a monté un dossier de 231-132-1.

« La famille de la LCF est profondément attristée d’apprendre le décès de Don Matthews, a indiqué le président du bureau des gouverneurs de la LCF Jim Lawson. Elle est aussi reconnaissante pour tout ce qu’il a apporté à notre ligue.

« Le Don, comme on l’appelait, était unique en son genre. Il a été un leader pour plusieurs de nos plus grands joueurs. Il a été le mentor de plusieurs de nos entraîneurs. Son nom est partout dans notre livre des records. »

« Il a été mon tout premier entraîneur avec les Alouettes. C'est lui qui m'a donné ma première chance chez les pros, a indiqué l'ancien joueur des Alouettes Étienne Boulay. Un entraîneur et un homme formidable. »

« C'était un coach de la vieille école, a dit Matthieu Proulx, un autre ancien joueur des Oiseaux.

« J'ai joué un an et demi avec lui. C'était mon entraîneur à mon année recrue et il était vraiment dur. Il parlait à peine aux recrues. Mais quand tu faisais tes preuves, il devenait vraiment gentil. Il était bête. Il coupait parfois des joueurs sans avertissement pour passer ses messages.

« C'est un homme qui faisait des excès. Il avait un style de vie particulier. C'est complètement l'opposé de Marc Trestman. [Mais] quand on gagnait, on avait son respect. »

« L'arrivée de Don avec les Alouettes s'est avérée une bénédiction pour moi, a dit Anthony Calvillo. Aujourd'hui entraîneur des quarts-arrière, il était le pivot de Matthews quand celui-ci était avec les Alouettes.

« Il m'a démontré énormément de confiance et nous avons développé une relation spéciale et unique. Il a été l'un des grands responsables des succès que nous avons obtenus à Montréal pour une aussi longue période. »

Le demi à l'attaque Éric Lapointe abonde dans le même sens que ses anciens coéquipiers des Alouettes.

« J'ai beaucoup de tristesse parce que je considérais Don Matthews comme un ami. D'ailleurs, il y a 2 ans lors de mon 40e anniversaire, il avait pris le temps de me faire un message enregistré parce qu'il n'était pas en mesure de se déplacer. C'était plus une relation d'amitié qu'une relation joueur et entraîneur, a déclaré Lapointe.

« C'est quelqu'un que j'ai adoré côtoyer durant cinq années. C'était probablement le gagnant ultime. Il nous a amené quatre fois sur cinq ans [en finale de] la Coupe Grey. (...) C'était un entraîneur qui était très, très proche de ses joueurs. Quand il t'aimait, il prenait soin de toi. Et moi, je faisais partie de ce groupe. »

L'entraîneur-chef actuel des Oiseaux a lui aussi bien connu Matthews. Jacques Chapdelaine était l'un de ses joueurs avec les Lions de la Colombie-Britannique en 1983 et 1984. « Don a profondément marqué l'histoire du football canadien. Il s'est avéré un modèle et une inspiration pour de nombreux entraîneurs dans la LCF, tant au niveau de la stratégie que pour sa façon de rassembler les équipes qu'il a dirigées »

Quatre décennies de carrière

Matthews a commencé dans la LCF comme entraîneur des secondeurs des Eskimos d’Edmonton en 1977. Il a remporté la coupe Grey une première fois avec les Lions de la Colombie-Britannique en 1985.

Après des arrêts à Toronto et en Saskatchewan, Matthews a mené les Stallions de Baltimore à la seule conquête de la Coupe Grey par une équipe de l'extérieur du Canada, en 1995.

Il a ensuite gagné deux titres consécutifs avec les Argonauts. Il avait sous sa gouverne le quart-arrière Doug Flutie et le demi offensif Mike « Pinball » Clemons.

Matthews est devenu entraîneur-chef à Montréal en 2002. Les Alouettes ont dominé la LCF pendant cinq ans, soit jusqu’en 2006.

Sa fiche de 58-28 pendant son séjour dans la métropole a permis aux Alouettes de gagner la Coupe Grey en 2002, de participer en trois occasions au match de championnat du circuit canadien et de terminer au sommet de la Division est quatre fois en cinq ans.

Le 4 octobre 2006, il a démissionné de son poste au sein des Alouettes, à cause de problèmes de santé.

Il a officiellement pris sa retraite comme entraîneur en 2008, après quoi il est devenu consultant pour les Alouettes, les Lions et l’équipe qui allait devenir le Rouge et Noir d’Ottawa.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine