Retour

L’avenue du Parc La Fontaine sera rétrécie pour loger une piste cyclable

En septembre, l'avenue du parc La Fontaine à Montréal n'aura qu'une voie dans chaque direction si les travaux se réalisent dans les délais prévus. La piste cyclable qui traverse le parc doit en effet être déplacée dans l'avenue.

Des places de stationnement seront également créées le long du terre-plein central durant les travaux de réaménagement des rues Saint-André et de Mentana, peut-on lire dans des documents remis au comité exécutif de la Ville.

C’est l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal qui prendra en charge la planification, la coordination et la réalisation des travaux.

Conflits entre cyclistes et piétons

Chaque jour, environ 3000 cyclistes en moyenne empruntent la piste située en bordure du parc La Fontaine. Ce nombre atteint 8000 certaines journées d'été.

L'arrondissement veut améliorer la sécurité des cyclistes et des piétons qui s'y croisent, indique la conseillère associée aux transports actifs au comité exécutif, Marianne Giguère.

« La piste qui est dans le parc, c'est pas évident pour tout le monde de comprendre que c'est une piste cyclable, donc il y a beaucoup de conflits, des accrochages, de la frustration, dit-elle. Il y a des gens qui vont marcher dessus, courir dessus. Il y a beaucoup de visiteurs qui viennent au parc La Fontaine qui ne réalisent pas tout de suite qu'ils sont sur une piste cyclable. En la mettant sur la rue, ça va certainement minimiser, voire régler ce conflit d'usage de la piste. »

Dans la rue qui longe le parc, on compte environ 600 véhicules par heure aux heures de pointe, selon un relevé effectué par la Ville en mai 2017.

L’administration ne croit pas que la réduction à une seule voie de circulation entraînera davantage de congestion.

« On n'a pas de crainte. Il y en a eu qui ont été soulevées. Les ingénieurs en circulation ont dit : est-ce qu'on doit le faire, est-ce qu'on peut le faire? Et à chaque fois les résultats ont été très encourageants, très rassurants », estime Marianne Giguère.

À long terme, l'arrondissement souhaite élargir le parc jusqu'à l’actuel terre-plein central de la rue. Les véhicules circuleraient alors sur une avenue deux fois moins large.

Avec des informations de Benoît Chapdelaine

Plus d'articles