Retour

L’échangeur Turcot à éviter... pour un an

Les travaux de démolition devraient durer un an.

Les automobilistes voulant se rendre au centre-ville doivent maintenant emprunter des voies de contournement comme la route 136 ou prendre le transport en commun. La nouvelle route 136 n’offre toutefois que deux voies alors que la 720 en comptait quatre.

Les automobilistes qui empruntent l’autoroute Décarie Sud sont également touchés par la fermeture de l’autoroute 20. Il n’y a plus de sortie menant directement au centre-ville. Les véhicules sont plutôt déviés vers la même route de contournement. Ce sont donc six voies qui seront réduites à seulement deux.

Le chroniqueur de la circulation de Radio-Canada, Yves Desautels, a précisé que les problèmes se situaient en périphérie de Montréal, ce matin. La Rive-Sud de Montréal et la Montérégie sont plus touchées. La 132 Est, à la hauteur de Sainte-Catherine, est très glissante, selon M. Desautels tout comme la 35 à Saint-Jean-sur-Richelieu.

La prudence et la patience demeurent tout de même de mise.

Mesures d'atténuation en raison des travaux

« C'est un impact assez important puisque c’est un axe stratégique qui donne accès au centre-ville de Montréal, souligne la porte-parole de Transports Québec, Sarah Bensadoun. Dans ce secteur, il y a des pointes à 147 000 véhicules par jour. Les gens devront donc soit changer leurs horaires de voyagement, ou prendre le transport collectif pour pouvoir se rendre à destination. »

La Société de transport de Montréal a aussi prévu le coup. Dès lundi, davantage de voitures de métro seront en service aux heures de pointe. En tout 4000 places seront ajoutées sur la ligne verte, à partir de la station Angrignon.

Même chose pour les autobus : 13 nouveaux circuits seront ajoutés dans le secteur Sud-Ouest.

Le nouvel échangeur Turcot devrait être ouvert à la circulation en 2020. Il aura coûté plus de 3,6 milliard $.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?