Retour

L'École Joseph-François-Perrault attend toujours sa salle de concert

La Commission scolaire de Montréal et la Ville n'arrivent pas à s'entendre sur le transfert d'une parcelle de terrain qui servirait à la construction d'une salle de concert pour l'école de musique Joseph-François-Perrault, dans le quartier Saint-Michel, un établissement de niveau secondaire qui offre un des meilleurs programmes de musique au Canada.

Un reportage de Jacques Bissonnet

Les négociations durent depuis plusieurs années et, selon la Ville, ce sont des raisons administratives concernant le gouvernement du Québec qui bloquent la transaction.

L'École Joseph-François-Perrault accueille 800 élèves en musique, mais son orchestre symphonique est forcé de répéter dans une salle de classe sans acoustique.

Pourquoi une salle de concert pour un département de musique? On pourrait se poser la question : pourquoi un aréna pour un sport-études en hockey?

Éric Levasseur, directeur musical à l’École Joseph-François-Perrault

« Dans le fond, la question ne se poserait pas du côté du sport. Du côté de la musique, du côté des arts, on pose toujours cette question-là », affirme Éric Levasseur, directeur musical.

Nicolas Gagnon, 17 ans, est premier trompettiste de l'orchestre. Il est souvent forcé de répéter dans la cafétéria et n'est pas très fier d'accueillir des musiciens connus dans cet endroit.

Bruno Pelletier, Corneliu, Guy Nadon… l’ensemble des musiciens, on les reçoit dans la cafétéria, ce qui n’a pas vraiment de sens parce qu’une cafétéria n’est pas aménagée pour pouvoir donner un spectacle.

Nicolas Gagnon, trompettiste

Juliette Blouin, 15 ans, violoncelliste, regrette de ne pas avoir de meilleures conditions d'étude.

Des fois, le couloir sonne mieux que nos cubicules. Ça, ce n’est pas fameux pour nous.

Juliette Blouin, violoncelliste

Le directeur de l'école s'explique mal le débat entre la Ville et le gouvernement du Québec à propos d'une parcelle de terrain. « Au niveau administratif, c’est là que ça bloque. On essaie de trouver des solutions depuis toutes ces années et on ne comprend pas pourquoi ça prend tant de temps », déplore Éric Dionne.

À la séance du conseil municipal de lundi, le maire de Montréal, Denis Coderre, a promis de trouver une solution. « On pourra se parler, mais je vais m’occuper du dossier », a-t-il répondu à une question à ce sujet.

En attendant, l'orchestre symphonique de Joseph-François-Perrault se produit dans une salle de concert de fortune.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les plus beaux hôtels écologiques du monde