Didier Drogba s'est prêté au jeu des autographes à Londres alors qu'il présentait son autobiographie Commitment au public. Le joueur-vedette de l'Impact de Montréal se révèle aussi populaire un livre à la main que balle au pied.

Quelques centaines d'inconditionnels londoniens ont fait la file dans l'espoir d'obtenir la griffe de leur idole. L'attaquant a intitulé son autobiographie Commitment, faisant foi de son engagement à ses racines, à son sport et aussi à sa fondation créée en 2007 pour venir en aide aux gens de son pays, la Côte d'Ivoire.

D'ailleurs, tous les profits tirés de la vente de son livre seront versés à sa fondation.

Le choix de Drogba d'installer son kiosque à Canary Wharf, un quartier d'affaires de Londres, n'est pas anodin. L'Ivoirien est la légende du club londonien Chelsea avec lequel il a remporté la Ligue des champions en 2012. Cette même année, il a été élu le meilleur joueur de l'histoire du club.

Il a inscrit 164 buts au cours des huit saisons qu'il a passées à Chelsea.

Les 23 chapitres du récit s'amorcent dans la capitale ivoirienne, à Abidjan, où s'écoulent les premières années du petit Drogba. Au fil des pages, il aborde son arrivée à Paris en qualité d'immigrant, les vertus de l'éducation qu'il a reçue de ses parents et son rapport avec le succès.

Même sans crampons, Didier Drogba semble avoir un autre rendez-vous avec le succès.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine