Retour

L'est de Montréal déshérité par le gouvernement, selon Lisée

Des députés péquistes de Montréal, menés par le député de Rosemont, Jean-François Lisée, réclament que le gouvernement du Québec « cesse d'ignorer l'est de Montréal ». Les députés péquistes reprochent au gouvernement libéral « d'avoir abandonné » l'est de la métropole.

Entouré des députés montréalais Nicole Léger (Pointe-aux-Trembles), Carole Poirier (Hochelaga-Maisonneuve) et Maka Kotto (Bourget), M. Lisée reproche au gouvernement « l'abandon complet des grands dossiers de l'est de Montréal par le gouvernement Couillard ».

Les députés de l'est de l'île lancent « un appel pressant » au nouveau ministre de la Métropole, Martin Coiteux, qui a succédé à Robert Poëti lors du remaniement ministériel de la semaine dernière. « Il a quelques semaines d'ici le prochain budget du Québec pour démontrer que le gouvernement n'a pas complètement oublié l'est de Montréal sur plusieurs grands dossiers », a ajouté M. Lisée.

M. Lisée a souligné que la population de l'Est montréalais souffrait davantage des compressions budgétaires effectuées par le gouvernement Couillard puisqu'elle « présente des caractéristiques sociosanitaires qui sont sous la moyenne québécoise ». Les compressions dans les CPE, sur les groupes communautaires, les soins à domicile et les ressources intermédiaires ont toutes un impact disproportionné sur la population de l'Est montréalais.

La députée Carole Poirier a dénoncé l'insalubrité de plusieurs logements et écoles dans l'est de Montréal. Elle reproche à l'ancien ministre de l'Habitat, Pierre Moreau, de n'avoir rien fait pour redresser la situation. « L'état des logements dans l'Est nécessite des investissements, des investissements importants, et la seule réaction du gouvernement aura été de couper le programme Réno-Québec, qui a été aboli lors du dernier budget. »

En ce qui a trait au dossier du prolongement de la ligne bleue vers l'arrondissement Anjou, Mme Léger souligne que le projet doit être confirmé, les sommes nécessaires dévolues et son inscription au programme d'infrastructures du Québec effectuée cette année. « On est sans nouvelles du gouvernement », déplore-t-elle.

Les députés ont également réclamé un nouveau toit pour le Stade olympique, de même que la modernisation de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, où a déjà oeuvré le ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Ces deux projets constituaient des promesses électorales du gouvernement Couillard lors de la dernière campagne électorale.

M. Lisée s'explique mal l'inaction du gouvernement dans l'est de la métropole puisque des députés libéraux se trouvent dans ce secteur de la ville. « La vice-première ministre, Lise Thériault, est dans l'est de Montréal et elle n'a rien livré pour Montréal », conclut-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine