Le revers de 4-0 subi aux mains des Red Bulls de New York a frappé l'Impact droit au cœur. Impossible que le moral soit impeccable. Mais l'ambiance n'était pas morose à l'entraînement de mardi, et l'ardeur au travail est demeurée intacte au cours d'une séance de plus de deux heures. En attendant Orlando City, les Montréalais assurent qu'ils sont déjà passés à autre chose.

Un texte d’Olivier Tremblay

Les occupants du Centre Nutrilait n’ont pas bien paru au Red Bull Arena samedi dernier. Cette pelouse ne leur a jamais souri. Heureusement, l’Impact disputera cinq de ses six prochains matchs à domicile après avoir glissé au 10e rang de l’Association Est, à huit unités des séries.

Les Lions, les prochains visiteurs au stade Saputo auxquels s’est récemment joint le bourreau des Montréalais Dom Dwyer, font partie de ces équipes que l’Impact doit rattraper le plus vite possible. Le sentiment d’urgence souvent évoqué au cours des dernières semaines est plus vif que jamais.

Si le Bleu-blanc-noir veut accomplir sa mission, il devra être solidaire.

« Tous les gars sont ici pour gagner, a martelé le gardien Maxime Crépeau. Je sais qu’ils ne m’abandonneront pas sur le terrain. Je suis prêt à mourir pour eux, et c’est réciproque. Nous sommes ensemble dans cette guerre-là. »

Néanmoins, des renforts seraient sans doute les bienvenus. L’entraîneur-chef Mauro Biello a justement confirmé que le personnel montréalais se penchait actuellement sur certains dossiers.

« Nous sommes en train de finaliser certaines choses, a indiqué Biello. Ça nous aidera en ce qui a trait à la fraîcheur et à la concurrence. C’est important. D’ici la fin de la saison, il y aura cette concurrence à certains postes, et nous tenterons de stabiliser l’alignement dans la dernière poussée. »

Crépeau, le point positif

Parlant de concurrence, elle semble renouvelée au poste de gardien de but après le premier match de Maxime Crépeau comme titulaire en MLS.

Le rendement du portier de 23 ans, auteur de six arrêts contre les Red Bulls, a plu à son entraîneur, qui lui avait annoncé la bonne nouvelle au début de la semaine dernière.

Crépeau s’est aussi dit satisfait, mais il reconnaît que toute l’équipe doit accroître ses efforts.

« Nous avons fait un bon entraînement aujourd’hui, avec une grosse charge physique, a souligné Crépeau. Je pense que c’est ce dont nous avons besoin. Nous devons travailler plus fort et redoubler d’ardeur sur les petits détails. Le 4-0 était sévère. Je crois avoir connu un bon match – pas parfait, mais un bon match. Il faut construire là-dessus et réduire les erreurs au minimum. »

Reste maintenant à voir qui sera devant le filet ce samedi – qui n’aime pas une bonne discussion sur les gardiens à Montréal? Crépeau, de son côté, jure qu’il n’en a aucune idée.

« Je m’entraîne pour jouer chaque week-end, a soutenu Crépeau. C’est ainsi que je dois me préparer. Que je joue, que je sois sur le banc, je me prépare de la même manière depuis le début de la saison. »

Francis est arrivé à Montréal

En attendant d’autres recrues, le défenseur latéral Shaun Francis s’est entraîné pour la première fois avec sa nouvelle équipe mardi.

Acquis des Earthquakes de San José le 13 juillet, Francis était retenu à la Gold Cup, ou sa Jamaïque s’est inclinée en grande finale contre les États-Unis, hôtes du tournoi.

Le joueur de 30 ans s’attendait à la transaction, qu’il a accueillie favorablement.

« Cette équipe compte sur beaucoup de joueurs créatifs prêts à travailler pour le bien de l’équipe, a remarqué Francis. Même si cette équipe travaille bien ensemble, certaines individualités peuvent brillamment changer le cours d’un match.

« Nous avons de grandes qualités, a-t-il poursuivi. J’ai vu l’Impact se rendre en finale de l’Association Est l’an dernier, et je crois que l’équipe peut aller encore plus loin cette année. »

Son nouvel entraîneur se réjouit de pouvoir confier à un joueur d’expérience le poste d’arrière gauche, où Daniel Lovitz est venu en relève à Ambroise Oyongo, blessé jusqu’à la saison prochaine.

« Il manquait un peu de profondeur à ce poste, a souligné Biello. Il nous amène une expérience au plus haut niveau avec l’équipe nationale. J’aime son profil de latéral apte à utiliser ses capacités physiques, comme Oyongo et Chris Duvall. »

Piatti prudent au match des étoiles

Biello a par ailleurs confirmé que Kyle Fisher, qui a subi un coup à la tête à New York, doit passer d’autres examens avant de retourner sur la pelouse. Les défenseurs Deian Boldor et Victor Cabrera, de même que le milieu de terrain Marco Donadel, se sont entraînés à l’écart du groupe.

Hassoun Camara demeure blessé aux ischio-jambiers, tandis qu’Ignacio Piatti est à Chicago pour le match des étoiles de la MLS contre le Real Madrid. L’entraîneur de l’équipe nord-américain Veljko Paunovic a toutefois assuré à Mauro Biello qu’il offrira un temps de jeu raisonnable à Piatti, qui se remet d’une blessure.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine