Retour

L'histoire de l'écrivain Bruno Hébert se termine bien

L'écrivain Bruno Hébert a récupéré son ordinateur contenant le manuscrit de son nouveau roman qui lui avait été volé.

C'est sur Facebook qu'un ami de l'auteur a été contacté par un jeune homme de Montréal, qui a expliqué avoir acheté l'ordinateur sans savoir qu'il avait été volé. En ouvrant l'ordinateur, le jeune homme serait tombé sur la page Facebook de Bruno Hébert et sur son message dans lequel il racontait sa mésaventure.

Joint au téléphone jeudi, l'auteur raconte s'être finalement rendu mercredi dans un appartement du quartier Saint-Michel à Montréal pour récupérer son ordinateur.

« Je tiens à remercier cette personne qui m'a rendu mon portable. Encore une fois, mille mercis à tous », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

L'auteur s'était fait dérober lundi son ordinateur portable. Celui qui a publié en 1997 C'est pas moi, je le jure!, adapté au cinéma par Philippe Falardeau, et en 2000 Alice court avec René, n'avait pas prévu une copie de sûreté.

Le vol s'était produit à sa résidence d'écriture de Contrecoeur, sur le bord du fleuve Saint-Laurent, un endroit où il avoue n'avoir jamais verrouillé les portes.

L'histoire n'est pas sans rappeler celle du musicien Ian Kelly, qui s'était fait dérober dans sa voiture deux disques durs contenant les pistes de son nouvel album en janvier. Après un appel lancé sur les réseaux sociaux, les disques durs lui ont été restitués par le père du voleur.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine