Retour

L'homme accusé de délit de fuite à Saint-Constant est libéré sous conditions

Rick Modi, accusé de délit de fuite ayant causé la mort d'un garçon de deux ans, a été remis en liberté vendredi sous certaines conditions. L'homme de 24 ans ne peut pas habiter sa résidence de Saint-Constant, là où l'accident a eu lieu fin mai, durant les procédures judiciaires.

Rick Modi devra habiter chez ses parents. Il est tenu de respecter d'autres conditions comme celle de ne pas conduire et de ne pas communiquer avec des membres de la famille de la victime, entre autres. Rick Modi a dû aussi remettre son passeport.

L'homme de 24 ans avait plaidé non coupable à l'accusation de délit de fuite qui pesait contre lui, lors d'une brève comparution jeudi au palais de justice de Longueuil.

La Couronne s'était alors opposée à sa libération pour ne pas miner la confiance du public envers le système de justice. Rick Modi, qui n'a pas d'antécédent criminel, pourrait faire face à une peine d'emprisonnement à vie.

Le délit de fuite a entraîné la mort de Dominique Wenga. L'enfant âgé de deux ans a été happé fin mai, dans la rue Rabelais, après avoir échappé à la surveillance de ses proches.

Des résidents du secteur étaient surpris d'apprendre que l'accusé du délit de fuite était un de leurs voisins.

La mort du petit Dominique Wenga a aussi secoué la communauté francophone de Gravelbourg, en Saskatchewan, où vit le père de l’enfant, Bernard Wenga. Une campagne de financement a été lancée pour aider la famille à payer les funérailles du garçon. Au total, 1100 $ ont été récoltés.

Avec les informations de Geneviève Garon

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine