L'Hôpital Notre-Dame est à nouveau fonctionnel, 10 jours après le déménagement de la majorité de ses patients dans les nouveaux bâtiments du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM). Mais depuis qu'il a quitté le giron du CHUM et commencé sa nouvelle vocation d'hôpital de soins généraux, plusieurs personnes pensent que l'Hôpital Notre-Dame est fermé. Résultat : des lits disponibles et peu de temps d'attente.

La salle d'urgence de l’Hôpital Notre-Dame, son unité de soins intensifs et ses salles de bloc opératoire sont désormais prêtes à servir la population.

Plus de 600 nouveaux employés ont intégré l'hôpital Notre-Dame, désormais géré par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.

Peu de patients, peu d’attente

Pour le moment, le taux d’occupation de l’urgence est de 26 patients pour 35 lits, alors qu’il y avait, jeudi, une dizaine d’urgences qui débordaient à Montréal.

Depuis le déménagement, le 27 novembre dernier, plusieurs personnes ignorent que l’Hôpital Notre-Dame est redevenu un établissement de soins généraux, comme c’était le cas il y a 20 ans.

À l'unité de soins intensifs, les infirmières attendent les patients.

Il n'y a présentement que 74 patients hospitalisés sur une capacité de 172 lits.

Les blocs opératoires fonctionnent à 30 % seulement de leur capacité.

C’est aussi tranquille aux services de prélèvements et à l’imagerie médicale.

L’hôpital profite de cette accalmie pour intégrer ses 600 nouveaux employés.

Plus de services qu’avant

En redevenant un établissement général, l’hôpital Notre-Dame offre à nouveau une large panoplie de soins.

C’est le retour notamment de la cardiologie, de l'urologie, de la pédiatrie et même de l'obstétrique.

Le service d'imagerie médicale, échographie et radiographie est disponible, et le centre de prélèvement est ouvert.

Et il y aura de nouveau des accouchements à Notre-Dame, d'ici 2019.

« On a les autorisations, poursuit-elle, c'est déjà en planification, et on pourra retrouver l'obstétrique et des services pédiatriques à l'hôpital Notre-Dame. »

« Dès la semaine prochaine, on va ouvrir d’autres salles d’opération », explique de son côté la présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, Sonia Belanger.

« Au fur et à mesure qu’on s’installe, qu’on prend possession de l’environnement, nos équipes aussi terminent leur formation », ajoute-t-elle.

L’hôpital s’est aussi adapté aux besoins d'une population urbaine, en offrants des soins palliatifs, des soins pour le traitement des dépendances, des soins en santé mentale, ainsi que des soins pour les Premières nations avec le docteur Stanley Vollant.

« Docteur Vollant est chirurgien. Il a déjà commencé à opérer. Il a fait ses premières chirurgies ici, indique Julie Lajeunesse. Il porte un projet de plus pour la santé des Autochtones. »

Avec les informations d'Anne-Louise Despatie et de Marc Verreault

Plus d'articles

Commentaires