Les joueurs de l'Impact testeront leurs capacités physiques lors d'un troisième match en huit jours, samedi, contre les Rapids du Colorado pendant que leurs coéquipiers Hassoun Camara et Donny Toia, blessés, devront poursuivre un long processus de remise en forme.

Les deux défenseurs sont à l'écart en raison d'une blessure à un muscle ischiojambier. La convalescence de Camara sera de quatre à six semaines. Le Français, absent pendant la majeure partie de la saison 2015, a déclaré forfait, samedi dernier, durant le match contre le Toronto FC que l'Impact a perdu 2 à 0.

Donny Toia, lui, n'a pas joué depuis le 16 avril. Mauro Biello ne s'attend pas à le revoir dans la formation avant trois semaines. Par ailleurs, l'entraîneur-chef de l'Impact n'a pas encore décidé si Didier Drogba sera de sa formation partante. L'Ivoirien a profité d'une journée de traitements vendredi, à l'instar du défenseur Laurent Ciman.

« Ils ( les Rapids) sont reposés et ils vont peut-être nous pousser un peu plus parce qu'ils croient que nous sommes fatigués, soutient Mauro Biello. C'est une réalité de jouer trois matchs dans la même semaine. Ils (ses joueurs) sont des professionnels et ils seront prêts à faire de leur mieux. »

Rebondir

Wandrille Lefèvre, dont le travail en défense a été souligné en l'absence de Camara et Toia, à New York, mercredi, croit que l'Impact est mûr pour une bonne performance.

« Notre maison doit devenir une forteresse pour l'équipe adverse, précise Lefèvre. Il faut que ce soit difficile de nous soutirer des points. Après deux mauvaises performances, tu oublies la fatigue. Nous devons adopté la mentalité qu'il faut gagner coûte que coûte contre Colorado. »

Le jeune défenseur estime qu'il mérite sa place dans la formation partante.

« Oui, je lui force la main (à l'entraîneur), mais nous sommes trois, quatre et même cinq joueurs à mériter une place dans la brigade défenvise. Nous avons des problèmes de riches. Mais c'est un luxe dont on ne va pas se priver parce que le saison est longue. Si je ne joue pas, je serai un bon coéquipier. »

La défense d'abord

Les Rapids du Colorado occupent le deuxième rang de l'Association de l'Ouest ave une fiche de cinq victoires, deux défaites et un match nul. Les prochains visiteurs au Stade Saputo n'ont concédé que six buts à l'adversaire cette saison. Le milieu de terrain Jermaine Jones est le joueur étoile de cette formation.

« C'est un joueur qui amène de l'art au jeu », résume Wandrille Lefèvre au sujet du style de Jones, qui n'a disputé que deux matchs cette saison après avoir purgé une suspension de six parties pour avoir bousculé un officiel durant les éliminatoires 2015 pendant qu'il portait les couleurs du Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Le verdict nul de l'Impact à New York (1-1) mercredi lui a permis de conserver le premier rang de l'Association de l'Est avec un dossier de quatre gains, trois revers et un match nul. Selon Mauro Biello, ses joueurs ont perdu de bonnes habitudes.

« Il faut faire bouger le ballon pour faire bouger l'opposition comme nous le faisions en début de saison. On s'est éloigné de nos principes de jeu. Si on pousse le ballon trop vite vers Nacho ou Didier, le doute ne s'installe pas chez l'adversaire. Il faut être patient. »

Une bonne foule est attendue pour le match de samedi puisqu'il reste moins de 1000 billets à vendre pour ce deuxième match en plein air cette saison à Montréal. 



Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine