Retour

L'Impact en manque de solutions face au Toronto FC

L'Impact de Montréal a vu sa série de victoires prendre fin, dimanche après-midi, au stade Saputo­. La troupe de Mauro Biello n'a pu concrétiser un cinquième gain d'affilée et s'est inclinée 3-1 contre le Toronto FC.

Le onze montréalais (10-9-6) termine donc le week-end en 7e position dans l'Association de l’Est, à un rang d'une place en séries.

À la 15e minute, Bono a sauvé le TFC en réalisant un arrêt spectaculaire sur un coup franc de Dzemaili qui s'est frayé un chemin à travers la circulation. Si Matteo Mancosu et Chris Duvall avaient pu profiter du retour, la tournure du match aurait été complètement différente, selon Mauro Biello.

« On a eu quelques occasions en première demie. Si on avait marqué sur le coup franc de Dzemaili, le match aurait été quasiment égal », a commenté l'entraîneur-chef.

Après de beaux efforts des locaux, Sebastian Giovinco a jeté une douche froide sur la salle comble de 20 801 spectateurs en ouvrant la marque sur un coup franc à la 41e minute, après une faute de Dzemaili contre Altidore.

Giovinco s'est moqué de la foule lors de sa célébration. Il a fait semblant de pleurnicher, lançant une pointe à ses détracteurs qui trouvent qu'il se plaint trop auprès de l'arbitre.

« Je crois que d'avoir un déficit de 1-0 change complètement le reste du match, le momentum, a avoué le défenseur Chris Duvall. Je ne vais pas attribuer ce déficit à notre manque de finition. Mais on a quand même accordé trois buts. »

Jozy Altidore a creusé l'écart à la 52e minute pour le Toronto FC (16-3-8), qui n'a pas perdu depuis le 1er juillet (6-0-3).

Ignacio Piatti, pour l'Impact, et Giovinco se sont échangé des buts pendant les arrêts de jeu.

Le milieu de terrain Patrice Bernier croit que ses coéquipiers et lui ont trop précipité le jeu, ce qui a occasionné des erreurs.

« On n’a pas été comme dans notre série de quatre matchs, où on était bien collectivement, offensivement et défensivement, a-t-il affirmé. Aujourd’hui, on était décousus. Contre une équipe comme ça, tu ne peux pas laisser trop d’espace, parce que tu vas te faire punir. »

Pour le gardien Evan Bush, c'est une rencontre à oublier et l'équipe doit se tourner vers l'avant.

« On a encore des matchs en main sur certaines équipes devant nous. Si on fait ce qu’on a à faire, on va se qualifier pour les séries. On ne doit pas penser à nos prochaines rencontres à Toronto. On doit se concentrer sur le prochain match. »

Le Fire de Chicago sera de passage au stade Saputo samedi.

Le Bleu-blanc-noir sera toutefois privé de Laurent Ciman (Belgique), Blerim Dzemaili (Suisse), Anthony Jackson-Hamel (Canada), Samuel Piette (Canada) et David Choinière (Canada), qui ont été rappelés par leur sélection nationale respective.

Plus d'articles

Commentaires