Retour

L'impact incapable d'ajouter des points devant ses partisans

Contre un adversaire plus redoutable, l'Impact a été incapable de faire un deuxième pas vers l'avant cette semaine, alors que la formation montréalaise a perdu 2-1 contre le FC Dallas, samedi soir, au stade Saputo.

L'Impact avait défait l'Union de Philadelphie 2-1, mercredi, mais le FC Dallas représente une bien meilleure formation, elle qui était arrivée à Montréal en deuxième position dans l'Association de l’Ouest.

Le Bleu-blanc-noir n'a donc pas été en mesure de se rapprocher du sixième et dernier rang donnant accès aux séries dans l'Est.

Michael Salazar a touché la cible dans un troisième match de suite pour l'Impact (6-7-6), qui a encaissé un premier revers à domicile depuis le 13 mai dernier.

Cristian Colman a réussi un doublé pour le FC Dallas (9-3-7).

« Nous étions dans une bonne position, mais nous n'avons pas bien géré le match en deuxième moitié de rencontre, a noté le gardien de l'Impact Evan Bush, auteur de deux arrêts. Dallas a mieux fait en avant 2-1. Ils ne se sont pas préoccupés de marquer un troisième but et ils ont bien fermé le jeu. »

Ignacio Piatti (genou) et Patrice Bernier (sélection nationale) ont amorcé la rencontre sur le banc de l'équipe, mais ils étaient disponibles pour une première fois depuis le 27 juin dernier. Piatti et Bernier ont fait leur entrée dans le match en même temps, à la 59e minute.

Le défenseur Laurent Ciman (hanche) n'était pas de la formation partante de l'Impact.

Hernan Bernardello était absent en raison d'une blessure et non d'une suspension, elle qui a été annulée en raison de l'oubli de l'élimination d'un carton jaune à sa fiche pour un bon comportement lors de cinq matchs d'affilée.

Anthony Jackson-Hamel et Maxime Crépeau avaient obtenu congé après avoir participé à la Gold Cup au sein de l'équipe canadienne.

L'Impact sera de retour en action samedi prochain, quand il rendra visite aux Red Bulls de New York.

La revanche de Colman

Le FC Dallas a multiplié les montées dangereuses en première moitié de rencontre, sans toutefois trouver le fond du filet. À chaque fois que Hernan Grana ou Michael Barrios ont envoyé le ballon vers la surface de réparation montréalaise, leurs coéquipiers se sont butés au défenseur Kyle Fisher et à sa bande.

La plus belle occasion des visiteurs est survenue à la 21e minute. Avec le gardien Bush dans une position vulnérable, Colman s'y est pris à deux reprises pour envoyer le ballon vers un filet ouvert. L'arrière de l'Impact Lovitz a toutefois joué les héros en arrêtant le ballon avec sa tête sur la ligne des buts.

Les reprises n'ont pas été très concluantes, mais le FC Dallas en avait long à dire à l'arbitre après la séquence, croyant que le ballon avait franchi la ligne.

« Nous avions une occasion de gagner un peu de terrain et nous n'avons pas été en mesure d'en profiter, a résumé l'arrière latéral Daniel Lovitz. Nous en sommes pleinement conscients. »

Deux minutes plus tard, Salazar a rejoint Matteo Mancosu sur le flanc droit. Mancosu lui a ensuite renvoyé le ballon dans la surface du FC Dallas et Salazar a fait fi de la couverture de Carlos Gruezo pour marquer de la tête.

Colman a eu droit à sa revanche après la mi-temps, permettant à son équipe d'égaler les chances dès la 52e minute. Les visiteurs ont réussi de bonnes combinaisons devant la surface montréalaise et Maximiliano Urruti a rejoint Colman au deuxième poteau grâce à un centre parfait qui n'a pu être contré par trois joueurs de l'Impact.

La troupe de Mauro Biello a à nouveau été surprise par Colman 10 minutes plus tard. Gruezo a rejoint Colman derrière le défenseur Chris Duvall. Colman a maîtrisé le relais avec sa poitrine avant de se débarrasser de Bush avec une première touche du pied. Il n'a eu qu'à déjouer à nouveau Duvall, placé sur la ligne des buts, avec un bon tir dans un filet grand ouvert.

« Puisqu'il était en contrôle du ballon, je ne pouvais pas vraiment plonger sans risquer qu'il tombe au sol pour un penalty, a expliqué Bush. Il n'y a pas vraiment de solution parfaite dans une telle situation. Il peut lober le ballon par-dessus moi, décocher une frappe ou me contourner. »

Avec Piatti et Ballou Tabla de chaque côté, l'Impact a généré plusieurs menaces par la suite. Le gardien Chris Seitz a sauvé le FC Dallas en stoppant un dangereux coup franc de Blerim Dzemaili pendant la 89e minute.

« Nous avons eu quelques chances, mais nous n'avons pas suffisamment créé d'occasions, a reconnu Biello. Nous n'avons pas vraiment eu de chances claires.

« Eux, ils nous ont pressés, ils nous ont placés en difficulté. Il faut leur donner crédit. À mon avis, c'était la meilleure équipe que nous avons affrontée cette saison. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine