L'Impact de Montréal a remporté une rencontre importante sur la route face à l'Union de Philadelphie, samedi soir. Cette victoire de 3-0 permet à la troupe de Mauro Biello de toujours espérer participer aux séries éliminatoires de la MLS.

Blerim Dzemaili a mis fin à une courte disette de trois rencontres sans marquer en MLS, sa plus longue depuis son arrivée en mai. Il a fait bouger les cordages à deux reprises : à la 69e minute et avec quelques secondes à faire au match.

Le milieu de terrain suisse totalise maintenant six buts et cinq aides en 12 sorties avec l'Impact.

Ignacio Piatti a marqué le deuxième but de la formation montréalaise sur un penalty, au début des arrêts de jeu.

La défensive montréalaise s'est occupée du reste. Le gardien Evan Bush a repoussé deux lancers et l'Impact a signé une première victoire en huit visites à Philadelphie dans son histoire en MLS.

Le Québécois Samuel Piette a effectué ses débuts avec le bleu-blanc-noir. Acquis le 3 août dernier du CD Izarra, un club de troisième division en Espagne, Piette a brillé dans son rôle de milieu de terrain défensif.

« Je pense que toute l'équipe a eu un bon match, a dit Piette. Je suis aussi content de ma performance et la victoire est la cerise sur le sundae. Ça m'a pris cinq ou dix minutes pour m'adapter à l'intensité de la MLS, mais je me suis ajusté assez rapidement. »

L'Impact (8-8-6) a maintenu la cadence dans l'Association de l’Est, demeurant à cinq points du 6e et dernier rang donnant accès aux séries. Il a aussi doublé l'Union (8-11-5) et l'Orlando City SC (8-10-6) pour grimper au 7e rang.

L'Impact poursuivra sa séquence de trois matchs en huit jours en accueillant le Fire de Chicago, mercredi au stade Saputo. Le Real Salt Lake sera ensuite de passage à Montréal, samedi prochain.

La tempête avant le calme

Il reste encore presque trois mois à la saison, mais les deux équipes ont amorcé le match en affichant une énergie digne des séries.

L'Impact a rapidement cogné à la porte, dès la troisième minute, mais Dzemaili a mal repris du pied gauche un centre de Daniel Lovitz.

L'Union a menacé à son tour le filet montréalais à la cinquième minute. CJ Sapong s'est défait de son couvreur à l'aide d'un beau geste et il s'est retrouvé seul devant Bush, qui s'est avancé pour couper les angles et repousser la frappe du redoutable attaquant.

Le gardien de l'Union John McCarthy a à son tour été défié à la neuvième minute. Piatti s'est créé beaucoup d'espace près de la surface de réparation des locaux, mais McCarthy a stoppé son tir en se laissant tomber vers sa gauche.

Les deux défensives ont colmaté les brèches par la suite, limitant les occasions de marquer pendant le reste de la première mi-temps.

L'Impact fait payer l'Union

Piatti a lancé une contre-attaque après un corner de l'Union à la 63e minute. Après deux beaux gestes, Piatti a envoyé le ballon vers Dzemaili. Au moment de déclencher sa frappe, Dzemaili s'est retrouvé devant un angle restreint et McCarthy a pu saisir le ballon.

L'Union est passé à quelques centimètres d'ouvrir la marque à la 66e minute. Haris Medunjanin a amorcé une séquence décousue, puis Giliano Wijnaldum a vu sa frappe s'écraser contre le poteau à la gauche de Bush.

Dzemaili a fait payer le manque d'opportunisme de l'Union en faisant enfin bouger les cordages à la 69e minute. Le centre de Lovitz a dévié sur le talon d'un rival, mais Dzemaili a décoché une puissante frappe à la volée, ne laissant aucune chance à McCarthy.

McCarthy a gardé l'Union dans le match en frustrant le capitaine de l'Impact Patrice Bernier à la 72e minute, puis l'attaquant Matteo Mancosu à la 85e minute.

Le gardien de l'Union a toutefois été l'auteur de son malheur en fauchant Dzemaili à la 90e minute, fin seul dans la surface des locaux. Piatti a visé juste sur le penalty.

Dzemaili a tourné le fer dans la plaie pendant la cinquième minute des arrêts de jeu.

Plus d'articles

Commentaires