De retour à l'entraînement mardi, les joueurs de l'Impact de Montréal ont d'abord été soumis à une séance vidéo en famille afin de prendre conscience des lacunes qui les privent de précieux points au classement.

Un texte de Jean-François Chabot

Même si le onze montréalais trône au sommet dans l'Est au quart de la saison, personne parmi les joueurs n'est vraiment satisfait du rendement de l'équipe.

Pour une série de petites erreurs, l'équipe laisse des points sur la table qui pourraient venir à lui manquer quand on sera dans le sprint final pour une place dans la phase éliminatoire.

Comme ses joueurs, l'entraîneur-chef Mauro Biello sait qu'il y a des correctifs à apporter tant sur les séquences de jeu arrêté de l'adversaire (6 buts en 11 occasions), que dans le jeu de transition qui doit être à la fois plus rapide et plus précis.

Le capitaine Patrice Bernier estime qu'il faut cesser de faire cadeau du ballon à l'adversaire sur des tentatives de long jeu qui avortent quand le ballon ne parvient pas dans les pieds du coéquipier visé.

« Quand on sort des blocs avec confiance, on est rapide et on domine l'adversaire. Samedi, on a marqué le premier but, et on aurait pu en obtenir un deuxième. Mais il fait qu'on arrête de s'asseoir sur nos lauriers. Dans cette ligue, tout le monde bat tout le monde. Dallas a vaincu le Red Bull 4-0. Ça veut dire qu'il n'a pas de grandes équipes contre qui tu te sais battu d'avance », a dit Bernier.

Le prochain match de samedi à Columbus est source de motivation. Déjà fort d'un gain de 2-0 en début de saison au stade olympique, l'Impact a encore le goût de venger son élimination de l'automne dernier aux mains du Crew.

Tissot : essai, erreur

L'un de ceux qui ressent ces émotions mitigées par rapport au dernier match de l'équipe est bien Maxim Tissot. Le milieu de terrain a été directement responsable du premier but du Colorado samedi, mais a racheté son erreur en obtenant le but égalisateur.

« Oui, je suis content de mon but (en nomination pour le but de la semaine en MLS). Je suis sûr que ma mère est devant l'ordi et j'espère bien gagner cette mention. Mais si c'est cool de marquer comme ça, à la fin le résultat n'est pas là. J'aurais préféré ne pas marquer et que l'on gagne ».

Tissot a eu droit à long entretien en tête-à-tête avec Biello durant la séance d'entraînement.

« Il m'a parlé de mon match et de ma semaine en général. Il m'a félicité pour mon but et il m'a aussi parlé du premier but des Rapids. Il m'a expliqué qu'il y avait une chaîne d'évènements là-dedans, mais qu'au bout du compte mon rival ne devait pas me battre au ballon sur la passe au centre. Il a raison. »

Tissot sait qu'il est encore à l'école et que l'expérience finira par rentrer au fur à mesure qu'il accumulera des matchs et des minutes sur le terrain.

Note: Johan Venegas a quitté la séance prématurément, disant ressentir une douleur. Mauro Biello allait s'enquérir de l'état de son milieu de terrain au moment où il pris congé des journalistes.

Par ailleurs, il y avait beaucoup d'action sur les terrains de la Caserne Létourneux. En plus de l'Impact, les joueurs du FC étaient également à l'entraînement. De plus, les joueurs de l'Académie de l'Impact sont les hôtes d'un tournoi auquel participent les académies du Toronto FC, des Whitecaps de Vancouver ainsi qu'une sélection canadienne U16 dont aucun joueur n'est lié à l'une ou l'autre des équipes canadiennes de la MLS.

Le tournoi se déroule jusqu'à jeudi et le public peut y assister gratuitement en se rendant au centre d'entraînement de l'Impact.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine