L'attaque explosive et diversifiée de l'Impact de Montréal qu'on avait pu voir lors des deux premiers matchs de la saison s'est faite bien discrète, samedi, et le FC Dallas en a profité pour signer une victoire de 2-0 devant ses partisans.

« Pendant 75 minutes, nous avons joué un bon match sur un terrain adverse contre une bonne équipe, a indiqué l'entraîneur-chef Mauro Biello. Nous avons peut-être manqué de lucidité dans le dernier tiers. C'est dommage qu'ils aient marqué à la fin, mais il faut apprendre de ce match. Nous devons en retirer le positif. »

On semblait pourtant se diriger vers un verdict nul de 0-0, mais Mauro Diaz a ouvert la marque sur un coup franc d'une vingtaine de verges à la 79e minute. L'Argentin de 25 ans a fait passer le ballon au-dessus du mur défensif et tout juste sous la barre transversale.

Evan Bush, qui avait la vue voilée, n'a pu que regarder la frappe faire bouger les cordages.

Maximiliano Urruti a doublé l'avance des siens à la 87e grâce à une frappe lobée sur une relance offensive amorcée par le gardien Jesse Gonzalez. Quelques instants plus tôt, Johan Venegas avait été fauché à l'orée de la surface adverse et l'officiel avait décidé de ne pas sévir.

« C'est dommage, mais de façon générale, nous avons bien joué avec le ballon sur un terrain adverse, a souligné l'attaquant Dominic Oduro. Nous devions simplement trouver la façon de déverrouiller leur défense. Je crois que nous ne l'avons pas assez fait ce soir. »

Didier Drogba a finalement disputé ses premières minutes d'action de la saison lorsqu'il a fait son entrée en scène à la 70e minute. Il a remplacé Lucas Ontivero, qui avait jusque-là été le seul à attaquer le filet texan.

L'Ivoirien n'a pas mis de temps pour faire sentir sa présence, ratant la cible de quelques centimètres lorsqu'il a redirigé de la tête le centre d'Oduro à la 72e. Il s'est toutefois fait plus discret par la suite.

L'Impact (2-1-0) avait remporté ses deux premières rencontres avec un avantage de 6-2 au total des buts. Le front offensif n'a cependant pas été en mesure de créer des occasions contre la défense du FC Dallas (2-1-0).

Oduro et Ignacio Piatti, qui avaient sonné la charge depuis le début de la campagne avec deux et trois buts respectivement, n'ont tout simplement pas été capables de se démarquer.

Peu menaçant

La formation montréalaise n'a dirigé qu'un seul tir sur la cage de son adversaire en première demie, celui d'Ontivero à la 38e minute. Elle n'a cependant jamais réellement menacé.

Le FC Dallas a quant à lui tenté sept tirs au but, mais n'a atteint la cible qu'une seule fois. À cette occasion, Urruti s'est faufilé dans la brigade montréalaise, a contourné le gardien Bush, mais s'est ensuite buté à Laurent Ciman qui a repoussé le ballon de la tête dès la 6e minute.

Les locaux ont repris là où ils l'avaient laissé au retour de la mi-temps en menaçant la cage de Bush dès la reprise des hostilités. Le centre de Michael Barrios, qui s'était amené sur le flanc, n'a cependant pas trouvé preneur dans la surface.

Les deux équipes ont tenté de déceler la faille dans la défense rivale durant de longues minutes, sans véritablement percer la muraille. Biello a tenté de secouer les choses en faisant confiance à Drogba à la 70e minute, mais cela n'a pas eu l'effet escompté.

Le FC Dallas, qui a totalisé 15 tirs, a ouvert les écluses à partir de la 79e et l'Impact n'a pu que constater les dégâts. Seul Anthony Jackson-Hamel est passé près de toucher la cible en fin de match, mais Gonzalez s'est interposé.

Plus d'articles

Commentaires