Une substitution qui tombe à point et un gardien brillant ont guidé l'Impact vers une victoire sans équivoque à son match d'ouverture à domicile devant 27 545 spectateurs, samedi, au Stade olympique.

L'Impact (2-0-0) a vaincu les Red Bulls de New York (0-2-0) par la marque de 3-0 pour signer une deuxième victoire à son deuxième match.

Après une première demie sans but où l'Impact a souvent menacé, les Montréalais ont pris le contrôle du tableau d'affichage en deuxième demie.

À la 58e minute de jeu, quelques instants après son entrée en jeu, Johan Venegas a, dès sa première touche, servi la passe décisive à Dominic Oduro. Le Ghanéen, seul devant Luis Robles, a décoincé le pointage.

Puis, à la 71e, Evan Bush a réussi le jeu du match. Il a bloqué un tir à bout portant de Bradley Wright-Phillips, un tir qui aurait pu ramener les deux équipes à la case départ. Sur la relance, Ignacio Piatti a profité d'un deux contre un pour doubler l'avance des Montréalais.

« Le ballon était bondissant et Wright-Phillips était en bonne position, a déclaré Bush, qui a repoussé trois tirs. J'ai essayé de m'imposer et de demeurer debout. Le ballon m'a frappé à la gorge et je ne sais pas comment il s'est retrouvé de l'autre côté. »

« S'il ne fait pas l'arrêt, c'est un match différent, a pour sa part analysé l'entraîneur de l'Impact, Mauro Biello. Les grands joueurs se signalent dans les moments importants et Evan Bush l'a fait pour nous ce soir. »

Anthony Jackson-Hamel a complété le pointage dans les arrêts de jeu, quelques minutes après avoir fait son entrée sur le terrain.

« C'est une sensation qui ne s'explique pas, a déclaré l'attaquant québécois. Quand je marque, c'est une montée d'adrénaline. Je jouais devant ma famille, mes amis, ma ville... Je ne pouvais pas demander mieux. »

« J'ai dit dans le vestiaire que tout le monde est important dans cette équipe, a fait valoir Biello. Les trois gars qui sont entrés dans le match (l'autre étant Kyle Bekker) ont amené quelque chose. Tout le monde doit savoir que quand ils ont la chance, que ce soit une minute ou 90 minutes, ils doivent être prêts. »

Un départ canon

La vitesse du front offensif montréalais a déstabilisé la défensive new-yorkaise à plusieurs reprises dans les 25 premières minutes de jeu, mais Luis Robles a frustré Oduro et Piatti à quelques minutes d'intervalle.

Ontivero a pour sa part obtenu deux bonnes occasions de marquer. Il a tout d'abord tiré par-dessus le filet à la septième minute avant de voir sa frappe s'écraser contre le poteau droit à la 19e.

Les Red Bulls ont montré signe de vie avant la fin des 45 premières minutes, mais rien pour inquiéter le gardien Evan Bush.

Piatti a de nouveau menacé le filet adverse au retour du vestiaire et son tir du gauche est passé bien près de donner les devants au onze montréalais. Wright-Phillips a ensuite donné des sueurs froides aux partisans de l'Impact lorsque sa frappe croisée est passée à quelques centimètres du poteau droit de Bush.

L'Impact a cependant pris le contrôle du match par la suite grâce au brio d'Oduro et de Piatti. L'Argentin a même eu une autre chance de marquer en fin de rencontre, mais Robles a cette fois eu le dessus.

L'Impact jouera son prochain match le 19 mars à Dallas face au FC Dallas. L'attaquant vedette du club, Didier Drogba, pourrait d'ailleurs y disputer ses premières minutes d'action de la saison.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine